Le tweet armé de Jeb Bush fait le tour d’internet



Primaires américainesIntitulé «America», il est accompagné d’une photo d’un pistolet. Polémique.

«America» et une photo d’un pistolet avec l’inscription «Gov. Jeb Bush»: c’est le message publié par le candidat aux primaires républicaines mardi sur qui a immédiatement suscité une avalanche de réactions, positives, sarcastiques ou outrées, sur le réseau social.

Après avoir visité les locaux du fabricant d’armes FN Manufacturing à Columbia, en Caroline du Sud, Jeb Bush a publié la photo du pistolet, identifié comme un modèle FNX 45 sur Twitter par Scott Farmer, conseiller du sénateur Lindsey Graham, qui a rallié Jeb Bush.

America. pic.twitter.com/TeduJkwQF3

— Jeb Bush (@JebBush) February 16, 2016

Résumer ainsi l’Amérique à un pistolet a comme prévu plu et déplu à beaucoup de monde. Le tweet a en deux heures été «aimé» plus de 11’000 fois. Et le nombre de retweets, plus de 12’000, est un record pour un compte où ils dépassent rarement la centaine.

Mais des internautes ont détourné le tweet, modifiant l’inscription ou publiant de simples messages «America» accompagnés d’une photo censée illustrer les travers ou excès des Etats-Unis: le lutteur Hulk Hogan en costume de catch, le quarterback des Green Bay Packers Aaron Rodgers en train de faire semblant de fumer un joint, des hommes obèses, ou encore un montage fantastique de Ronald Reagan chevauchant un vélociraptor, un lance-roquettes en bandoulière, et un drapeau dans les griffes du dinosaure hurlant au milieu d’une guerre apocalyptique.

Delete your account. https://t.co/UT19AT3Qyg

— Edward Snowden (@Snowden) February 16, 2016

«Effacez votre compte»a écrit Edward Snowden, l’ex-informaticien de l’Agence nationale de sécurité (NSA).

Le thème des armes a aussi fait réagir les internautes partisans d’un renforcement des lois sur les ventes d’armes à feu. Plusieurs ont publié le message «America» avec la photo des 26 victimes de la fusillade de l’école Sandy Hook en 2012. (afp/nxp)

Lire l’article depuis sa : Source

Laisser un commentaire