Le wali de Batna dénonce les mensonges des entrepreneurs



Dans la journée du lundi, le chef de l’exécutif, Mohamed Sellamani, a entamé une 20e sortie d’inspection et de suivi de chantier en cours à travers la wilaya.

Mohamed Sellamani a commencé par la commune de Tazoult. Cette ville à 10 kilomètres au sud-est de Batna connaît d’innombrables projets en cours, puis Ain-Assafer, Sidi Maansar. Lors de cette visit, le wali de Batna a dénoncé les mensonges de plusieurs entrepreneurs et a affiché son mécontentement dû au retard et la traîne des travaux de chantiers provoqués par les entreprises, notamment en ce qui concerne le programme de développement local à l’instar des programmes quinquennaux antérieur.

Parallèlement, le wali a carrément piqué une colère en constatant le flagrant retard caractérisant les travaux de terrassement des logements de fonction des écoles et CEM de différentes régions de la wilaya. A ce propos le premier responsable de Batna ne s’est pas empêché d’infliger une sanction et même a menacé ladite entreprise de lui ôter carrément le projet. Sachant que pour le premier responsable l’objectif principal est la réalisation des écoles avant la prochaine rentrée. « L’une de nos premières propriétés en matière de projets, c’est la propreté », a indiqué Sellamani Mohamed au Matin d’Algérie lors de cette visite entamée. Quant aux restes des projets en chantier, des instructions fermes ont été données pour que tous les travaux soient accélérés pour rattraper le retard du moins.

Il est à signaler que la wilaya de Batna compte parmi les 5 premières grandes villes du pays, elle est dotée de 21 daïras et 61 communes, apprend-on.

Abdelmadjid Benyahia

Lire l’article depuis sa source : lematindz.net

Laisser un commentaire