L’eau potable coûtera plus cher à l’avenir pour les gros consommateurs



Le ministre des Ressources en eau et de l’Environnement, Abdelkader Ouali, a révélé que les services de l’Etat réfléchissent actuellement sur la révision de la tarification de consommation de l’eau potable.

« Nos services réfléchissent sur une révision de la tarification de consommation d’eau potable », a affirmé le ministre des Ressources en eaux dans une déclaration à la presse lors de sa visite à Tipasa. Puis de préciser sa pensée : il « n’est pas admis dans la justice sociale qu’une famille modeste, dont la consommation trimestrielle ne dépasse pas une moyenne de 25 m3, paye la consommation d’une usine ou de grands abonnés »

Le ministère des Ressources en eau estime que 52% des abonnés relèvent de catégories sociales, dont la consommation moyenne ne dépasse pas les 25m3 d’eau/trimestre, est-il précisé. Eu égard à la cherté de la production de l’eau potable, il y a lieu donc de s’attendre à une augmentation de la tarification au prorata de la consommation. Au-delà d’un certain seuil à fixer, le prix du m3 risque de s’envoler.

Côté projets d’investissement le ministre rassure : « le secteur national des ressources en eau fait partie des secteurs qui ne seront pas touchés par la mesure de gel des projets ». Il ajoute que son secteur fait partie « des priorités » du gouvernement.

La rédaction

Source : lematindz.net

Laisser un commentaire