Les aveux d’un chef terroriste repenti, leader de la « Da’wa Salafia »



Ennahar TV a diffusé aujourd’hui en exclusivité les déclarations d’un chef terroriste repenti, ayant rejoint le maquis en 1994. Il s’agit de Bellil Mansour, Alias Abdelwahab, bras droit de l’émir Thabet et membre du Conseil de la « Charia » du groupe terroriste « Protecteurs de la Da’wa Salafia ».

Dans ses déclarations, le terroriste Bellil accuse Abdelmalek Droukdel de négligence. Il affirme que l’un des émirs les plus importants de son groupe, Cheikh Thabet, avait péri « bêtement » en traversant une rivière.

Le terroriste affirme avoir suivi Kada Benchiha, émir du GIA pour l’Ouest algérien, ajoutant que plusieurs membres de sont groupe son morts de froid et de maladie dans les maquis. Benchiha et 30 de ses acolytes avaient ensuite été tués lors d’affrontements avec le GIA après sa dissidence, a-t-il confié.

Bellil a abordé, entre autres, sa rencontre avec Droukdel à Béjaia, durant laquelle son groupe a prêté allégeance à Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI). Le terroriste explique cette allégeance par un besoin financier. « Droukdel dépensait beaucoup, son groupe transportait d’importantes sommes en euro qui provient en grande majorité de rançons pour la libération d’otages », a-t-il expliqué ajoutant que « lors de son voyage à Jijel, Droukdel a dépensé plus de 260 millions de centimes ».

Bellil Mansour conclut en invitant les terroristes qui ne quittent toujours pas les maquis à suivre son exemple et bénéficier de la Charte pour la paix et la réconciliation.

.

Cliquez
ici

pour lire l’article depuis sa source

Ennaharonline.com

Laisser un commentaire