Les cinq plus grandes bavures de l’US Army



Le destroyer américain USS Mason a été pris pour cible le 9 octobre non loin des côtes yéménites. Voici les plus impressionnantes bavures de l’armée américaine.

Les bavures de l’armée américaine sont souvent sources de tensions entre les autorités américaines et les gouvernements d’autres pays. Elles ne font qu’alimenter le ressentiment de la population locale à l’égard des militaires américains. Voici un rappel des cinq plus importantes bavures de l’armée américaine ces dernières années.

1. Trinkot, Afghanistan

Huit policiers afghans ont été tués lors des frappes de l’aviation américaine près de la ville de Trinkot, dans le sud du pays, en septembre 2016. Selon les États-Unis, les raids visaient les positions des talibans qui présentaient une menace pour les forces de sécurité afghanes. Les bombes américaines ont raté leur cible de 800 m, frappant un poste de contrôle de police.

2. Deir-ez-Zor, Syrie

Un raid de la coalition internationale anti-Daech dirigée par les États-Unis a fait 83 morts parmi les militaires syriens encerclés par les terroristes près de Deir-ez-Zor le 17 septembre 2016. Une centaine de soldats ont été blessés. Les avions de la coalition ont porté quatre frappes sur les positions que le Pentagone considérait comme celle du groupe État islamique (Daech). Le commandement russe a fait remarquer leur erreur aux militaires américains qui ont arrêté leur opération. Les islamistes ont lancé une offensive immédiatement après les frappes américaines contre l’armée syrienne.

3. Falloujah, Irak

Au moins 30 militaires ont été tués et une vingtaine d’autres blessés en décembre 2015 lors d’un raid aérien américain contre les positions de la 55e brigade de l’armée irakienne près d’Al-Naimiyah, dans la province de Falloujah. La 55e brigade irakienne avait antérieurement enregistré des progrès dans la lutte contre les terroristes de Daech. L’Irak a réclamé une enquête sur l’incident, ne considérant pas qu’il s’agissait d’une erreur de l’armée US.

4. Rada, Yémen

En septembre 2012, un drone américain a tué au moins 13 civils dans la ville yéménite de Rada. Le drone, qui avait pour mission d’attaquer un véhicule transportant des terroristes armés, a raté sa cible et frappé deux autres véhicules.

5. Bagdad, Irak

En mai 2008, l’aviation américaine a frappé un hôpital situé dans le quartier chiite de Sadr City, dans le nord-est de Bagdad. Cette bavure de l’armée de l’Air américaine s’est soldée par la mort d’au moins 28 civils. La plupart des victimes étaient les patients de l’hôpital dont des femmes et des enfants.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l’application Telegram sur n’importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Source : fr.sputniknews.com

Laisser un commentaire