Les Japonais protestent contre le transfert d’une base américaine



La base militaire américaine de Futenma, qui est située près de zones peuplées, doit être transférée à Henoko, un district situé dans la préfecture d’Okinawa (Sud du Japon) suite à l’accord signé en 2006. Les Japonais estiment que le transfert ne déchargera pas la préfecture d’Okinawa et critiquent la présence de la base américaine dans la région.

De nombreuses manifestations se sont tenues dans plusieurs villes japonaises en signe de protestation contre le transfert de la base militaire américaine de Futenma, située dans la préfecture d’Okinawa, dans le district de Henoko, qui dépend de la ville de Nago, rattachée à la même préfecture.

28.000 personnes se sont réunis devant le parlement japonais à Tokyo, rapporte l’agence de presse japonaise Kyodo, citant des sources. Les manifestants scandaient des slogans comme « Nous sommes contre la construction de cette base! » et « Protégeons Henoko! ».

La base Futenma, qui est considérée comme la plus dangereuse du monde car située près de zones peuplées, doit être transférée à Henoko conformément à l’accord américano-japonais signé en 2006. En vue de ce transfert, le territoire doit subir des changements conséquents: il faut combler environ 157 hectares de littoral, ce qui portera préjudice à plusieurs récifs coralliens. De plus, selon les habitants locaux, le transfert de la base au sein de la même préfecture ne déchargera pas Okinawa.

Les délégués des préfectures de Gifu, de Shizuoka, d’Aichi et de Mie ont participé à une manifestation dans la ville de Nagoya. Des manifestations se sont également tenues à Okayama, à Toyama, à Osaka et même à Sapporo, le chef-lieu de la préfecture d’Hokkaido située dans le nord du Japon, à 2.000 km de la préfecture d’Okinawa.

L’île d’Okinawa ne constitue que 0,6% du territoire japonais, mais elle abrite plus de la moitié des troupes américaines déployées aux Japon et 74% des sites militaires américains implantés dans ce pays. Près d’un cinquième de la superficie de l’île est occupé par des bases, des aérodromes et des terrains militaires américains. 

En 2015, de nombreuses manifestations se sont tenues dans la préfecture d’Okinawa contre la présence des bases américaines.

D’après le journal The Nation, 95% des bases militaires étrangères dans le monde appartiennent aux Etats-Unis. Selon un rapport publié par le Pentagone, les Etats-Unis disposent de 662 bases étrangères dans 38 pays.

Lire l’article depuis sa : Source

Laisser un commentaire