Les manifs contre la Loi Travail débordent



FranceVingt-neuf membres des forces de l’ordre et 11 manifestants ont été blessés. 58 interpellations.

Vingt-neuf membres des forces de l’ordre et 11 manifestants ont été blessés mardi lors de la manifestation contre la loi travail à Paris, selon un nouveau bilan de la préfecture de police de Paris, qui a fait état à 18h40 de 58 interpellés. La manifestation parisienne, qui a rassemblé entre 75’000 et 80’000 personnes selon la PP, un million pour les trois organisateurs syndicaux, a une nouvelle fois tourné à l’affrontement.

Fumées et couleurs #manif14juin pic.twitter.com/NvBKmVJFdv

— Vincent Boudghene (@VBoudghene) 14 juin 2016

Les policiers ont tiré des gaz lacrymogènes et chargé les manifestants qui leur lançaient des projectiles au cri de «Paris, debout, soulève-toi !» ou encore «tout le monde déteste la police», au lendemain de la mort d’un policier et de sa compagne près de Paris dans une attaque djihadiste.

Hôpital pour enfants pris pour cible

L’Assistance publique – Hôpitaux de Paris (AP-HP) a annoncé mardi vouloir «porter plainte» après l’«attaque inadmissible» de l’hôpital Necker-Enfants malades, vandalisé en marge de la manifestation nationale contre la loi travail à Paris. «#Manif14Juin Inadmissible attaque contre l’hôpital public @hopital_necker. 15 baies vitrées cassées. L’#APHP porte plainte», a déploré le CHU francilien sur son compte twitter.

La ministre de la Santé Marisol Touraine a également dénoncé sur le réseau social une «attaque insupportable de casseurs» contre l’hôpital pédiatrique. «Honteux», a-t-elle déclaré, apportant son «soutien aux professionnels de santé mobilisés auprès des patients».

De nombreux incidents ont éclaté mardi dans la capitale lors de la manifestation nationale contre la loi travail, provoquant au moins 26 blessés, 21 interpellations et de nombreuses dégradations de commerces et agences bancaires.

Trois voitures brûlées à Paris

Trois voitures ont été incendiées mardi soir à Paris après la manifestation anti-gouvernementale. Un véhicule des transports publics a été incendié par un «individu masqué», puis deux voitures électriques Autolib ont été brûlées, également dans l’est de la capitale, a déclaré à l’AFP la préfecture de police. Ces véhicules étaient vides de tout occupant. Le calme était revenu dans le quartier en fin de soirée, a ajouté la préfecture.

Un million de personnes ont défilé à Paris, selon trois syndicats organisateurs (CGT, FO, Solidaires), entre 75 et 80.000 selon la préfecture de police.

(afp/nxp)

Lire l’article depuis sa source : www.24heures.ch

Laisser un commentaire