Les musulmans de France et d’Allemagne tournent le dos à leurs frères réfugiés



MONDE (Tamurt) – Les réfugiés Syriens, Irakiens et Afghans qui affluent vers les pays de l’Europe de l’Est, plus particulièrement vers l’Allemagne et la France, semblent être  ignorés par leurs « frères » musulmans.

Les communautés musulmanes établies dans ces pays de l’Europe, dont la plupart sont originaires du Moyen-Orient et du “Maghreb”, ne se soucient guère de la tragédie qui secouent plusieurs pays en proie à une guerre dévastatrice sur tous les plans.

La vague d’indignation suite à la publication de la photo du corps sans vie du petit Aylan rejeté par des vagues en Turquie a secoué tout le monde en Europe sauf les musulmans.

Des familles Françaises, Allemandes et Autrichiennes, généralement d’autres confessions religieuses  que l’islam, accueillent chez eux des familles Kurdes par solidarité et humanisme, alors que presque aucune famille musulmane n’a bougé le petit doigt.

Selon des activistes et militants humanitaires, rares sont les musulmans d’Europe qui ont affiché leur disponibilité d’aider les réfugiés du Moyen-Orient.

Dans des salles de prières des grandes villes Françaises où la communauté musulmane est fortement présente, comme Paris et Marseille, les fidèles n’évoquent même pas ce drame, alors qu’ils sont sensés se manifester les premiers devant une telle situation.

Les bouddhistes, les athées, les juifs et les chrétiens sont les premiers à ouvrir leurs portes aux réfugiés qui débarquent en famille en France et en Allemagne. Pour les musulmans, les plus pratiquants, notamment ceux issus des couches aisées, préfèrent gaspiller leurs fortunes dans les pèlerinages annuelles à la Mecque et garnir les caisses de l’Arabie Saoudite qui finance justement les mouvements islamistes armés. Donc, li n’y a pas que les gouverneurs des pays musulmans qui ne veulent pas de réfugiés du Moyen-Orient, même les musulmans se montrent réticents et même méfiants vis-vis des réfugiés syriens et Irakiens.

Lounès B

Source : Lounès B

Laisser un commentaire