Les parlementaires du FFS gardent le silence sur les émeutes de Bgayet



Alors que la ville de Bgayet brûle depuis hier matin à cause de la loi de finance 2017, imposée par le régime d’Alger, les députés du FFS de la région, n’ont pas encore soufflé un mot sur ce qui se passe dans cette ville de la Kabylie. 

Un silence intriguant. Le FFS n’a réagi ni officiellement ni officieusement.  Même sur les réseaux sociaux, qui sont devenus un moyen d’expression pour les députés du FFS, aucun député n’a fait même pas  allusion à ce qui se passe à Bgayet.  Hormis les militants de la base de ce parti qui agissent en dehors des structures officielles du FFS, les responsables de ce parti sont restés cois. Le silence du FFS semble complice afin de protéger le régime d’Alger. Pourtant ce parti avait fait semblant de voter contre la loi de finance 2017 au parlement. Pourquoi alors il ne joint pas sa parole à l’acte en sortant dans la rue pour soutenir les manifestants ?

Mis à part le MAK, aucun autre parti politique kabyle n’a réagi pour le moment. Pour les partis algériens, ce qui se passe en Kabylie semble ne pas les intéresser ni de près ni de loin. « Tant mieux », juge un militant du MAK. Par contre, les appels à la sagesse et à la retenue se sont propagés sur les réseaux sociaux dès l’éclatement des émeutes.  Les kabyles, malgré leur volonté de mener une révolution pacifique, ont toujours peur de la manipulation et de la récupération par des forces occultes du régime.

Lounès B pour Tamurt

Source : tamurt.info

Laisser un commentaire