Les pays du Golfe délaisseront-ils les F-16 US pour des chasseurs russes?



Les pays du golfe Persique, las d’attendre l’aval des autorités US, commencent à examiner d’autres options sur le marché du matériel de guerre.

Un groupe de sénateurs américains craint que le retard pris dans l’obtention du feu vert pour la conclusion des contrats sur la livraison de F-16 aux pays du golfe Persique ne pousse ces derniers à acheter des avions à la Russie ou à d’autres exportateurs d’armements, lit-on dans le Wall Street Journal.    

Trois pays du golfe Persique, à savoir le Koweït, le Qatar et Bahreïn ont adressé des demandes d’achat des chasseurs pour un montant de 9 milliards de dollars. Il s’agit de F-16 fabriqués par Lockheed Martin, ainsi que de F-15 et F/A-18 produits par Boeing. Les sénateurs estiment que l’examen de cette question a déjà pris trop de temps. 

« Nous comprenons que les demandes doivent être minutieusement examinées, mais la décision a déjà trop traîné », soulignent les sénateurs, ajoutant que le retard a poussé le Koweït à conclure un accord sur l’achat de 28 chasseurs européens Typhoon.

Le Wall Street Journal indique que les Etats-Unis tardent à approuver le contrat partiellement en raison de leurs relations avec Israël. La Maison Blanche a longtemps fourni un avantage militaire à Israël tout en évitant de vendre des chasseurs à ses autres partenaires régionaux.

Auparavant, il a été annoncé que le Pakistan a menacé d’acheter des chasseurs russes ou chinois lorsque Washington a refusé d’accorder des subventions à Islamabad pour l’achat de F-16 américains. 

Lire l’article depuis sa source : fr.sputniknews.com

Laisser un commentaire