Les prix des voitures vont encore augmenter de 30%



Avec la crise que connaît le marché de l’automobile en Algérie depuis plus d’une année, ce qui a été très visible et ressenti au cours du 19e salon de l’automobile d’Alger qui prendra fin aujourd’hui, les prix des véhicules neufs ne cessent d’augmenter, et continueront d’augmenter durant les mois à venir selon plusieurs représentants des concessionnaires algériens, rencontrés durant le salon.

Bien que la date des attributions des quotas d’importation des véhicules neufs ait été fixée au 4 avril prochain, plusieurs concessionnaires préparent déjà leurs stratégies pour le reste de cette année, qui s’annonce mal pour eux. Avec le blocage qui perdure depuis des mois et la dévaluation du dinar, ainsi que la limitation des quotas d’importations des véhicules neufs, les concessionnaires seront obligés d’augmenter leurs prix afin d’assurer une marge assez suffisante qui leur permettra de continuer à exister.

D’un autre côté, plusieurs acteurs du secteur de l’automobile en Algérie ont exprimé leurs volontés d’entamer le volet industrie, avec l’annonce de la réalisation de plusieurs usines d’assemblages, qui entreront en production dès 2017, mais quand on voit les prix de la Renault Symbol assemblée à Oran, on ne peut pas penser que cela peut contribuer à baisser les prix.

Cette situation influence beaucoup aussi sur le marché de l’occasion, dont les prix ne cessent d’augmenter aussi depuis une année. Au final, c’est le pauvre client algérien qui continuera à souffrir des prestations qui lui sont offertes, pas assez de choix de marques, pas de choix de modèles, on ne peut même pas choisir la couleur qu’on veut, et on doit payer le prix fort et s’estimer heureux quand on est livré après 4 mois d’attente!

Cliquez ici pour lire l’article depuis sa source

Autobip.com

Laisser un commentaire