« L’Europe se prive d’informations sur Daech dont dispose la Russie »



Sputnik a reçu une tribune de la députée européenne Rachida Dati qui met en garde les Européens contre les risques que les sanctions européennes contre Moscou présentent pour la lutte contre le terrorisme.

Une guerre géoéconomique qui oppose actuellement la Russie à l’UE ne doit plus faire obstacle à la lutte contre le terrorisme, d’après la parlementaire européenne et ancienne ministre française de la Justice Rachida Dati, qui appelle à revenir sur la décision d’adopter des sanctions contre Moscou.

Mme Dati rappelle que les sanctions de l’UE frappent notamment, depuis 2014, deux responsables des services de renseignement russes, le directeur du Service fédéral de sécurité (FSB) de Russie Alexandre Bortnikov et le directeur du Service de renseignement extérieur russe (SVR) Mikhaïl Fradkov. Le Conseil russo-français de coopération sur les questions de sécurité, qui réunissait les ministres des Affaires étrangères et de la Défense des deux pays, est aussi suspendu depuis 2012.

Dans le même temps, la députée rappelle que les Etats-Unis ont aussi imposé des sanctions, essentiellement économiques, à la Russie, mais sans jamais aller jusqu’à mettre en danger la coopération sécuritaire avec les responsables du renseignement russe. 

« Alors, pourquoi tant de zèle de notre part aux dépens de notre sécurité? », se demande Rachida Dati à la veille de l’examen par le Conseil européen de la question sur le renouvellement — ou non — des sanctions à l’encontre de la Russie, prévu pour fin juin.

« La Russie, par son ancrage en Syrie, a accès à des informations précieuses sur Daech dont nous aurions tort de nous priver, tant l’ennemi auquel nous faisons face est multiforme et évolutif (…). D’ailleurs, la Russie souhaite également nous aider. Pour ceux qui en doutent, rappelons-leur qu’au lendemain des attentats du 13 novembre, François Hollande et Vladimir Poutine se sont entendus pour mettre en place une coordination plus étroite entre les armées des deux pays dans la gestion du dossier syrien », a indiqué la députée européenne.

Mme Dati appelle l’UE à agir en toute responsabilité et à cesser de mettre en danger les citoyens européens en continuant de se priver de renseignements capables d’assurer leur sécurité et de les protéger contre les attentats.


©
Sputnik.
Tribune sur la Russie VF

Les députés européens de plusieurs pays, représentants du Parti républicain, des groupes Alliance des libéraux et des démocrates pour l’Europe et des Socialistes & Démocrates ont cosigné la tribune. Parmi les cosignataires ont trouve notamment les députés de la France Renaud Muselier, Françoise Grossetête, Alain Cadec, Franck Proust,  Marc Joulaud, ainsi que Hermann Winkler, (Allemagne), Alfred Sant (Malte), Ivo Vajgl (Slovénie), et les députés de l’Italie Stefano Maullu, Aldo Patriciello et Elisabetta Gardini. 

Lire l’article depuis sa source : fr.sputniknews.com

Laisser un commentaire