L’islamiste Ahmed Chouchane veut que l’Armée rase la Kabylie ! (Vidéo)



Ancien déserteur de l’armée algérien, soutien patenté des groupes islamiques armés, Ahmed Chouchane semble converti en pourfendeur de la Kabylie en particulier et des Amazigh en général.

« Rasez cette région s’il le faut, car elle constitue un nid de traîtrise et d’intelligence avec les ennemis de l’Algérie… » éructe Ahmed Chouchane contre la Kabylie. Voilà après l’avoir déserté en plein tourbillon terroriste, l’ancien déserteur Chouchane en appelle à cette armée pour commettre un génocide.

Hier, il justifiait les ignobles crimes des GIA et appelait à combattre l’Algérie républicaine, aujourd’hui il se découvre patriote et prétend défendre l’Etat-Bouteflika. Dans une vidéo de 18 minutes, il se taille un rôle de grand donneur d’ordre et de leçons. Vipérin et raciste, de son lointain exil londonien, Ahmed Chouchane se lâche contre la Kabylie. Il parle de « complot français » et accuse le consulat français d’être derrière les manifestations de Bejaia. Et de préciser que c’est l’ambassade de France qui téléguide les attaques contre l’Algérie. L’accusation est d’une extrême gravité. Jamais Algérien digne de ce nom n’a lancé de tel appel à la guerre contre une région. Il est vrai que l’homme a du métier, de par son passé de soutien extérieur des groupes islamistes armés. Cette sortie particulièrement dangereuse renseigne sur la haine primaire que cultive cet islamiste interlope.

A la fin de son intervention il appelle carrément le peuple à prendre les armes « et on sera dans les premiers rangs pour libérer le pays des taghout, aboie-t-il, mais sans l’intervention des étrangers »!

Ahmed Chouchane en veut sans doute pour cette Kabylie glorieuse. Cette région qui a été la première à prendre les armes contre ses amis du GIA. Il ne l’a sans doute pas oublié. D’où cette haine recuite et ce propos vengeur.

Ce membre du mouvement islamiste Rachad s’est converti mystérieusement, depuis quelques années, en soutien au régime, intervenant de temps à autre pour lancer des prêches médiatiques contre les opposants à Bouteflika. Comment et pour quelle mission cet énergumène a changé de fusil d’épaule ?

Pendant les affrontements sanglants du M’zab, il a qualifié les Mozabites de « serpents venimeux » et a estimé que la question mozabite est une création juive. Après des propos aussi dangereux, nous attendons que sa famille politique se démarque. Le mouvement Rachad aura-t-il le courage de dénoncer cet appel au génocide ? La France mise en cause directement réagira-t-elle à l’accusation ?

Yacine K.

Vidéo.

Source : lematindz.net

Laisser un commentaire