L’Onu appelle à empêcher le financement du terrorisme



Le Conseil de sécurité de l’Onu a condamné les attaques en Irak et en Arabie saoudite revendiquées par l’organisation terroriste Etat islamique.

Deux attaques ont frappé la capitale irakienne Bagdad dans la nuit de samedi à dimanche, faisant 250 morts et plus de 200 blessés. L’explosion qui s’est produite dans le quartier commercial et touristique a en outre provoqué plusieurs incendies dans les bâtiments.

Ensuite, trois explosions ont secoué l’Arabie saoudite. Un kamikaze s’est fait exploser lundi près d’une mosquée chiite dans la ville de Qatif dans l’est de l’Arabie saoudite. Une autre attaque a eu lieu près du poste de sécurité de la mosquée du Prophète dans la ville de Médine et a fait au moins quatre morts. Il s’agirait d’une série coordonnée d’attentats-suicides.

Selon les déclarations du Conseil de sécurité de l’Onu, toutes ces attaques ont été revendiquées par Daech. Le Conseil a souligné que « le terrorisme sous toutes ses formes et dans toutes ses manifestations représentait une des principales menaces à la paix et à la sécurité ».

Les membres du Conseil de sécurité ont exprimé la nécessité de « prendre des mesures pour prévenir et arrêter le financement du terrorisme, des organisations terroristes et des terroristes individuels, selon les résolutions 2199 et 2253 de 2015 ».

Suite aux récents attentats, le Conseil de sécurité appelle à traduire en justice les auteurs, les organisateurs et les commanditaires des attaques.

Lire l’article depuis sa source : fr.sputniknews.com

Laisser un commentaire