L’Onu compte relocaliser 170.000 réfugiés en 2017



Suite à la multiplication de conflits dans le monde, de plus en plus de personnes demandent à être réinstallées hors de leurs pays d’origine.

Les Nations unies ont annoncé ce lundi 13 juin que 170.000 réfugiés, parmi lesquels de nombreux Syriens, seraient  relocalisés dans des pays tiers l’année prochaine, faute de pouvoir rester dans leur pays natal.

« Le HCR prévoit de soumettre les dossiers de candidature de 170 000 réfugiés pour la réinstallation l’année prochaine, sur la base des contingents globaux annoncés par les Etats de réinstallation. Pour mémoire, l’objectif actuel est de 143.000 en 2016 et il était de plus de 100.000 respectivement en 2015 et 2014. Malgré l’augmentation des quotas annoncés par les Etats de réinstallation et des candidatures déposées, la pénurie de places de réinstallation demeure aigue au regard des besoins », indique le rapport sur la Projection des besoins pour la réinstallation en 2017 a été publié par l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) publié lundi.

Le rapport souligne que malgré l’augmentation des quotas de réinstallation dans certains pays, l’expansion de la capacité mondiale de réinstallation et l’augmentation des demandes, le nombre prévu de personnes ayant besoin d’une réinstallation en 2017 dépassera 1,19 million.

Cette prévision de 1,19 million est en hausse de 72 pour cent par rapport à la projection des besoins de 691.000 en 2014, avant le début de la réinstallation à grande échelle des réfugiés syriens. En 2017, les réfugiés syriens devraient représenter 40 pour cent des besoins, suivis par le Soudan (11 pour cent), l’Afghanistan (10 pour cent) et la République démocratique du Congo (9 pour cent), conclut le rapport.

Lire l’article depuis sa source : fr.sputniknews.com

Laisser un commentaire