L’opérateur Oredoo parraine un projet d’arabisation à Tizi Wezzu



Cet opérateur, qui refuse toujours d’inclure la langue kabyle dans ses standards et les répondeurs téléphoniques de son réseau, finance ce projet. Il …

L’opérateur téléphonique Oredoo, ex-Nedjma, vient de sponsoriser le centre IQRAA de la ville de Tizi Wezzu. Un projet conçu par le régime colonial pour renforcer l’arabisation de la région, en allant jusqu’à apprendre la langue arabe aux vieilles et aux femmes kabyles illettrées.

Cet opérateur, qui refuse toujours d’inclure la langue kabyle dans ses standards et les répondeurs téléphoniques de son réseau, finance ce projet. Il a versé une somme importante, selon un élu de la wilaya de Tizi Wezzu. «  Une somme de plusieurs milliards et d’autres subventions financières directes à long terme », ajoute l’élu qui n’a pas précisé le montant.

En d’autres termes, c’est avec l’argent des abonnés kabyles, à l’opérateur Oredoo, que le projet de l’arabisation de leurs mamans et grands-mères sera financé. Faut-il boycotter cet opérateur ? Pas facile, puisque mêmes Djezzy et Mobilis mènent le même combat. Aucun d’entres eux ne veut de la langue Tamazight. Mais les clients kabyles peuvent quand même exiger que leur langue soit incluse dans leurs standards.

Oredoo qui vient d’enfoncer le clou, en allant jusqu’à financer un projet d’arabisation des vielles kabyles doit être sanctionné par les kabyles. « On attend juste un appel du MAK pour des actions à entreprendre pour voir comment réagir à cette énième provocation des responsables d’oredoo. C’est une atteinte à notre dignité » s’insurge un pharmacien de Tizi Wezzu que nous avons questionné à ce sujet.

Lounès B pour Tamurt  

Laisser un commentaire