L’UA se félicite des développements positifs dans la mise en oeuvre de l’accord de paix au Mali



La présidente de la Commission de l’Union africaine (UA), Nkosazana Dlamini-Zuma, s’est réjouie des développements positifs intervenus ces derniers jours au Mali, réaffirmant la détermination de l’UA, en étroite coopération avec l’Algérie, à accompagner les parties maliennes dans leurs efforts de paix et réconciliation, a indiqué un communiqué de l’UA rendu public lundi.

Mme Dlamini-Zuma « se réjouit des développements positifs intervenus ces derniers jours au Mali, coïncidant ainsi avec le premier anniversaire du parachèvement du processus de signature de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali, issu du processus d’Alger », et « se félicite tout particulièrement de la signature par les parties maliennes, le Gouvernement du Mali et les mouvements armés, d’un protocole d’entente pour la mise en place des autorités intérimaires et le redéploiement de l’administration et des services décentralisés », précise le communiqué.

Elle souligne que « cette avancée notable contribuera certainement à accélérer la mise en oeuvre des autres dimensions de l’Accord de paix, notamment les arrangements sécuritaires et le retour des réfugiés et déplacés internes », en se félicitant de la reprise des travaux du Comité de suivi de l’Accord (CSA), qui a tenu sa 9ème réunion à Bamako.

Prenant note avec « appréciation » de l’engagement « renouvelé » des parties maliennes à la mise en oeuvre de l’Accord, la Présidente de la Commission de l’UA « se félicite des dispositions législatives et règlementaires prises par le Gouvernement à cet effet ».

Elle réaffirme la détermination de l’UA, « en étroite coopération avec l’Algérie, qui préside le CSA avec un engagement loyal et rigoureux, la Communauté économique des Etats de lÆAfrique de l’Ouest (CEDEAO), les autres pays de la région et la Mission multidimensionnelle intégrée pour la stabilisation au Mali (MINUSMA) à accompagner les parties maliennes dans leurs efforts de paix et réconciliation, afin notamment de mieux isoler et combattre plus vigoureusement les groupes terroristes au Nord du Mali ».

A cet égard, Mme Dlamini-Zuma renouvelle « le plein soutien de l’UA à la MINUSMA et attend avec intérêt l’examen et l’adoption par le Conseil de sécurité des Nations unies de la résolution devant renouveler le mandat de la Mission, dont le renforcement et la coopération plus étroite avec les initiatives régionales devraient contribuer à combattre plus efficacement le terrorisme au Nord du Mali et dans la région du Sahel », ajoute le communiqué.

Laisser un commentaire