Marine Le Pen interdite d’accès au Royaume-Uni?



BrexitLe camp favorable au Brexit a demandé à la ministre de l’Intérieur d’interdire d’entrée la présidente du FN.

Le camp favorable au Brexit a demandé à la ministre britannique de l’Intérieur Theresa May d’interdire d’entrée au Royaume-Uni la présidente du Front national français Marine Le Pen, selon une lettre officielle envoyée par la responsable de «Vote Leave».

Dans cette lettre, dont l’existence a été révélée dimanche par la BBC, Gisela Stuart, la coprésidente de la campagne officielle «Vote Leave» en faveur du vote pour une sortie de son pays de l’UE au référendum du 23 juin, demande à la ministre de «refuser l’entrée» de la dirigeante du parti français d’extrême droite du fait de «ses opinions extrémistes». Elle évoque à cet égard une visite prévue pour «mai» de Marine Le Pen.

May botte en touche

Gisela Stuart explique sa requête en écrivant que Marine Le Pen «a tenu dans le passé nombre de propos clivants et incendiaires, notamment en comparant les Musulmans priant dans la rue à l’occupation nazie en France». «La présence de Madame Le Pen au Royaume-Uni ne contribuerait pas à l’intérêt général», poursuit-elle.

Interrogée dimanche sur cette lettre au cours d’une interview sur la BBC, Theresa May a refusé de dire quelle suite elle allait lui donner, rappelant qu’elle ne s’exprimait pas «sur des cas individuels».

Le chef du parti europhobe et anti-immigration Ukip Nigel Farage a quant à lui déclaré sur Sky News qu’il ne pensait pas qu’une intervention de Marine Le Pen serait utile à la campagne en faveur du Brexit. Il s’est toutefois opposé à ce qu’elle soit interdite d’accès au territoire britannique. (ats/nxp)

Lire l’article depuis sa source : www.24heures.ch

Laisser un commentaire