Martin Schulz veut une sortie rapide du Royaume-Uni



BrexitLe président du Parlement européen Martin Schulz a exhorté dimanche le Premier ministre britannique David Cameron à entamer la procédure de sortie de l’UE dès mardi.

Le sommet européen de la semaine prochaine promet des étincelles.

Selon un entretien publié dans le journal Bild, Martin Schulz estime qu’une période de flou conduirait à davantage d’insécurité, mettant ainsi l’emploi en danger. «Cette attitude d’hésitation, simplement pour faire le jeu tactique des conservateurs britanniques, nuit à tous», poursuit-il. «C’est pourquoi nous comptons sur le gouvernement britannique pour tenir ses promesses dès maintenant et le sommet de mardi sera le bon moment», explique M. Schulz.

Les quatre plus grandes formations du Parlement européen ont aussi rédigé une résolution invitant David Cameron à engager le Brexit dès mardi, selon le journal allemand Frankfurter Allgemeine Sonntagszeitung. Il est impératif, écrivent les parlementaires, «d’éviter une incertitude préjudiciable à tous et de préserver l’unité de l’Union».

«Aucune relation nouvelle, de quelque ordre qu’elle soit, entre le Royaume-Uni et l’Union européenne ne pourra être entérinée tant que l’accord de sortie n’a pas été achevé», ajoutent-ils.

Document franco-allemand

Par ailleurs, les ministres français et allemand des Affaires étrangères ont rédigé un document de neuf pages intitulé «Une Europe forte dans un monde d’incertitudes». Ce texte propose notamment des politiques communes européennes en matière de sécurité et d’immigration et renforçant les convergences économiques.

«Afin de prévenir l’érosion silencieuse et rampante de notre projet européen, nous devons davantage nous concentrer sur l’essentiel et sur la réponse aux attentes concrètes de nos citoyens», écrivent Jean-Marc Ayrault et Frank-Walter Steinmeier dans ce document dont l’agence de presse Reuters a pu consulter un exemplaire dimanche. (ats/nxp)

Lire l’article depuis sa source : www.24heures.ch

Laisser un commentaire