Matoub Lounes : La croustillante confidence de Nacer Boudiaf



«Ton père m’a remis en question. De ma vie, je n’ai jamais pensé à chanter pour quelqu’un du pouvoir. Ton père m’a détruit».

Ce sont là les propos de Lounès Matoub pour Nacer Boudiaf, a témoigné ce dernier lors d’un rassemblement citoyen organisé avant-hier en soirée, à l’initiative de Mustapha Mazouzi et Rachid Allouache, en hommage au rebelle à la placette de l’ancienne mairie du centre-ville de Tizi-Ouzou. «Notre première rencontre a été rendue possible grâce à Nouara,» révèle-t-il encore. «Avant, je le connaissais de réputation», précisera-t-il. Pour «rassurer» Matoub, Nacer dira : «Même si mon père était Président, il a appartenu à l’ancienne génération, celle des Amirouche, Ben Boulaid, Abane…» Nacer Boudiaf saisira par ailleurs l’occasion pour adresser son message à la population, en lui demandant «d’être très attentive et unie». De son côté, Malika Matoub dira : «Merci d’être fidèles et nombreux à ce rendez-vous commémoratif de l’assassinat de Lounès. Quant à ses chansons, c’est un projet de société qui trouvera son expression dans le concours initié à cet effet dont la première édition, sera lancé le 27 juin à la Maison de la culture Mouloud Mammeri, où des dizaines de jeunes sont attendus pour prouver leur talent. Matoub était toujours sincère. Il aimait son pays et particulièrement la Kabylie. C’était un humaniste».

Lire l’article depuis sa source : kabylie-news.com

Laisser un commentaire