MCA : Boussouf «Je n’ai pas choisi le MCA juste pour la Supercoupe»



Recruté après la suspension de Chaouchi, le nouveau portier du MCA, Boussouf, dont la libération par le NAHD a surpris plus d’un, compte réaliser une grande saison avec sa nouvelle équipe. Bien qu’il sera soumis à une très forte concurrence, Boussouf croit en ses qualités pour s’imposer comme le portier numéro un du vieux club algérois.

Vous effectuez votre premier stage au Mouloudia. Comment se déroulent les choses pour vous?
Comme vous le constatez, ça se passe bien pour nous et les conditions de travail qui sont mis à notre disposition nous aident à bien nous préparer. En ce qui me concerne, les choses se déroulent d’une bonne manière et ce qui a marqué le plus mon esprit c’est la sérénité qui règne au sein du groupe et c’est tout le monde qui se donne à fond sur le terrain, malgré le fait qu’il ne s’agisse que de l’entame des entraînements, ce qui illustre la grande volonté dont sont animés les joueurs pour réaliser une grande saison. Je suis optimiste pour qu’on arrive à donner au Mouloudia la place qu’il mérite.
Nous avons constaté que vous n’avez pas trouvé de difficultés à intégrer le groupe.
Je profite de cette occasion pour remercier l’ensemble des joueurs qui m’ont facilité l’intégration. J’ai l’impression que cela fait longtemps que je suis au Mouloudia. Nous les joueurs on se connaît déjà bien avant, du fait qu’on s’est déjà rencontrés sur le terrain, et l’accueil chaleureux qu’ils m’ont réservé m’a vraiment fait beaucoup de bien. Je sens qu’on forme une seule famille.
Quel est votre avis au sujet du recrutement que l’équipe a effectué jusqu’à présent ?
Je pense que la direction du club a réussi à faire venir de bons joueurs qui ne sont plus à présenter et qui ont une grande expérience sur le terrain. Ils seront donc d’un bon apport pour le Mouloudia et je reste persuadé que nous allons réaliser les objectifs tracés. Il faut juste qu’on travaille d’arrache-pied pour créer cette cohésion nécessaire et qui nous permettra de gagner des titres.
Comment avez-vous trouvé le travail avec votre nouvel entraîneur des gardiens, Allane, et votre coéquipier Chaouchi ? 
Je ne peux porter un jugement de valeur sur l’entraîner des gardiens de but car nous sommes seulement à notre troisième séance de travail. Quant à Chaouchi il n’est plus à présenter et on travaille ensemble pour le bien de l’équipe, il y a une relation fraternelle entre nous et le plus important c’est qu’on soit prêts tous les deux à la compétition. Le choix reviendra par la suite au staff technique.
En parlant de compétition, ne pensez-vous pas avoir perdu vos chances d’être titulaire pour le mach de la Supercoupe d’Algérie après le report de cette épreuve ? 
Certes, j’allais être titulaire pour ce match de la Supercoupe si la rencontre avait été maintenue à sa date initiale et cela pour les raisons que tout le monde connaît. Il est vrai aussi qu’avec le report du match mes chances ne sont plus les mêmes, mais il faut savoir que je ne suis pas venu au Mouloudia pour jouer uniquement la Supercoupe. J’ai choisi cette équipe pour le challenge sportif car le MCA jouera sur les trois fronts et je suis persuadé que j’aurai mon mot à dire. Il faut juste travailler et fournir les efforts nécessaires pour gagner la confiance de l’entraîneur car la concurrence sera assez rude.
Pour l’entame de la compétition, êtes-vous certain de pouvoir vous imposer face au gardien de l’EN olympique qui est Chaâl ? 
Je voue du respect à Châal qui a de bonnes qualités et Chaouchi qui n’est plus à présenter. Je tiens à vous dire seulement que j’ai confiance en moi, et la bonne saison réalisée avec mon ancienne équipe, le NAHD, n’est pas faite pour me contredire. Je vise donc une place de titulaire et une fois de plus je dirais que la concurrence ne m’a jamais fait peur. Je reste certain que Menad et Alane vont choisir le meilleur d’entre nous et celui qui est le mieux préparé pour l’entame de la compétition.
Si on revient à votre signature, vous n’étiez pas sur la liste du staff technique et celle du président. Comment se sont passées les choses pour vous ?
Je vous ai déjà affirmé que j’étais sur le point de signer au profit du MCO car j’étais à l’hôtel Sheraton en train de négocier avec le président de cette équipe. Au cours des négociations, j’ai reçu un appel de Ghrib qui m’a fait part de sa volonté de m’avoir dans son équipe, et tout en tenant compte du grand nom du Doyen des clubs algériens et ses ambitions, je me suis excusé auprès du président du MCO et j’ai pris la décision de jouer au profit du MCA. Bien que j’aie par la suite reçu d’autres offres, je ne voulais en aucun cas revenir sur ma décision, du fait que mon choix avait été fait et je voue un grand respect à Ghrib. Je ne vous cache pas qu’au cours de mes contacts je n’ai pas imaginé que j’allais opter pour le MCA qui était le dernier club à m’avoir contacté.
Votre départ du NAHD a surpris plus d’un. Que s’est-il passé au juste entre vous et les responsables de cette équipe ?
Je ne veux par remuer le couteau dans la plaie pour parler une nouvelle fois de mon départ, bien que je n’aie pas digéré jusqu’à présent la manière avec laquelle on m’a poussé à quitter le club. Cela m’a fait mal. Je peux dire seulement que la vie d’un footballeur est ainsi faite et il faut s’attendre à tout à l’avenir.
Mais vous n’avez pas dévoilé la raison pour laquelle la direction du club voulait se débarrasser de vous ?
J’ai vraiment cherché à comprendre les cause qui ont poussé la direction du club à vouloir se séparer de mes services, mais je n’ai pu parvenir à trouver les véritables raisons ou avoir une explication logique à cette décision, car moi-même je ne sais pas comment les choses ont évolué pour moi après que j’ai réalisé une bonne saison. Lorsque j’ai rencontré le président Ould Zmirli pour comprendre les raisons de cette décision qui a surpris plus d’un comme vous le dites, il m’a fait savoir que c’est l’entraîneur Bouzidi qui a pris cette décision. Étant un enfant de bonne famille, je n’ai même pas contesté cette décision après les explications du président. Personnellement je ne peux me montrer ingrat car c’est grâce au NAHD que j’ai relancé ma carrière et ce au même titre que les supporters qui m’ont encouragé durant toute la saison.
À votre avis pour quelle raison Bouzidi a décidé de vous libérer?
Lors de la discussion que j’ai eue avec le président, il m’a expliqué que Bouzidi ne voulait pas me garder du fait que je négociais avec d’autres formations alors que j’étais toujours sous contrat. Cependant cela est complétement faux, car j’avais juste affirmé à la presse que si le club voulait s’offrir les services d’un portier, j’avais aussi des contacts. Je tiens à vous dire toutefois que je suis fier d’avoir porté les couleurs du NAHD et j’en garde de bons souvenirs.
On laisse entendre toutefois que c’est vous qui avez demandé votre lettre de libération après le recrutement de Doukha. 
C’est Bouzidi qui a décidé de recruter Doukha pour me pousser à la sortie, mais j’étais prêt à rester et accepter la concurrence car je connais bien mes qualités. Vous voyez bien que je n’ai à aucun moment demandé ma lettre de libération et si c’était vrai pour quelle raison je me serais déplacé pour voir le président et lui demander de m’expliquer les raisons de ma libération ? Pour moi, une page est tournée et j’ai donné le meilleur de moi-même au NAHD.
Les supporters attendent beaucoup de leur équipe cette saison.
Je demande aux supporters du Mouloudia d’être toujours aux côtés de leur équipe. On ne ménagera aucun effort pour les rendre heureux cette saison et leur offrir un titre. Quant aux supporters du NAHD dont je garde de bons souvenirs, je leur souhaite une meilleure saison que celle que nous avons réalisée.

Laisser un commentaire