MCA : Menad scanne ses joueurs……………..



Après avoir effectué vendredi soir la dernière séance de travail sur la pelouse du complexe international d’Aïn Draham, le Mouloudia a bouclé son premier stage de préparation de l’intersaison qui s’est achevé sur une bonne note. Le coach a montré sa satisfaction sur les conditions de son déroulement et ses objectifs qui ont été atteints à 90%. En effet, l’équipe est le premier club, à l’exception du MOB et de l’ESS qui étaient concernés par la phase de poules, à reprendre les exercices, mais aussi à se déplacer à l’étranger. Si les autres formations viennent juste de reprendre le boulot avec un groupe décimé, le MCA est à la moitié du programme de la préparation physique de ce regroupement, ce qui constitue déjà un acquis qui permettra au Doyen d’avoir le temps nécessaire de se préparer convenablement. Pour preuve, la direction a même programmé un troisième regroupement en Tunisie pour un entraînement ordinaire, une séance par jour, avec un ou deux matchs amicaux au programme face aux ténors du championnat tunisien, l’EST et le Club Africain.
L’état d’esprit du groupe rassure
Parmi les satisfactions du coach, c’est l’état d’esprit solidaire qui règne au sein du groupe et la bonne ambiance qui a caractérisé le stage, des points importants aux yeux de Djamel Menad, qui estime  que cela constitue l’une des clefs de la réussite, lorsqu’on sait que depuis deux saisons, le MCA souffrait de clanisme au sein de son effectif. L’ancien baroudeur de l’EN est rassuré, car il a constaté de visu que les joueurs entretiennent de bonnes relations entre eux et les anciens ont facilité l’intégration aux nouvelles recrues. C’est cet état d’esprit qu’il aimerait avoir dans son équipe au cours de tout l’exercice, lorsqu’on sait qu’il a affaire à des stars.
Des joueurs qui veulent
réussir, un autre point positif
D’autre part, et aux séances de travail programmées, le technicien a relevé la grande volonté de réussir de ses éléments. En effet, ceux qui sont avec l’équipe depuis deux saisons voudraient absolument prouver que c’est l’environnement hostile qui régnait au Mouloudia qui ne leur a pas permis de réaliser les résultats escomptés en jouant seulement pour le maintien. Les anciens aimeraient réaliser une saison exceptionnelle afin de répondre à leurs détracteurs sur le terrain. Quant aux nouvelles recrues, celles-ci ont affiché leur détermination à se surpasser. Ces dernières ont d’ailleurs quitté leur équipe en qualité de titulaires pour atterrir chez le Doyen et accepter d’être soumises à la concurrence. Durant les matchs d’application, le driver a essayé d’inculquer à ses poulains la volonté de vaincre et il l’a constaté durant les applications aux allures de matchs officiels.
Ils se sont sacrifiés
Ce qui rend le coach optimiste, c’est le fait que ses poulains ont consenti de grands sacrifices durant la préparation, car il n’était pas facile pour eux de débaucher une grosse énergie en plein mois de carême, au cours des séances qui se déroulent à deux heures de la rupture du jeûne ou celles programmées en soirée où les joueurs se donnent à fond en dépit de la fatigue qui s’empare d’eux. Ainsi, leur sacrifice en dit long sur leur rêve de faire plaisir à leurs supporters qui aspirent voir leur équipe réaliser une grande saison.
Le stage s’est terminé sans blessure
Toujours dans l’effectif, et même si certains ont rejoint le groupe en retard pour des raisons que tout le monde connaît, à savoir Mebarakou, Zerdab, Karaoui et Seguer, aucune blessure n’a été enregistrée durant la préparation. Ainsi, le coach pourra compter sur l’ensemble de ses joueurs pour le prochain stage de préparation prévu du 9 au 24 juillet à la ville de Wista.
La récupération,le seul point négatif
Certes, tout s’est déroulé bien et il ne manquait que la récupération, le seul point négatif, selon ses dires, mais cela n’influera pas beaucoup sur l’équipe. En dépit de la disponibilité des moyens de récupération au sein de l’établissement, le mois de Ramadhan enfreint les joueurs de se ressourcer convenablement. Toutefois, et dans l’ensemble, ce premier stage en était une réussite totale, selon le staff technique, ce qui est de bon augure pour le vieux club algérois.
 « Grâce aux joueurs, le regroupement fut une totale réussite »

Juste après la rupture du jeûne, on s’est rapprochés de Djamel Menad afin qu’il nous dresse un bilan de ce stage qui vient de s’écouler en terre tunisienne. Et comme à son habitude, il n’hésite jamais à donner de son temps et de sa personne pour éclairer la lanterne des Chnaoua qui attendent beaucoup de ce Mouloudia new-look. Menad s’est voulu satisfait du déroulement de ce regroupement comme il nous l’a confié en exclusivité sur les ondes d’El Heddaf TV au niveau de la réception de l’hôtel Nour El Ain. « Ce stage ici à Ain Draham a été une totale réussite. Nous avons eu tous les moyens à notre disposition pour réaliser un excellent boulot. Les joueurs qui ont affiché une discipline de tous les instants m’ont facilité la tâche. Chacun a dû faire des sacrifices durant ce mois sacré pour qu’on puisse obtenir satisfaction. J’ai été joueur et je sais comment quelqu’un réfléchi surtout en stage durant le Ramadhan. Je reconnais que j’ai dû parfois lâcher du leste pour permettre aux joueurs de décompresser et d’éviter les frictions surtout lorsqu’on est en micro société pour une certaine durée», nous a confié le coach algérois.
« Ici à Ain Draham, on a tout fait pour nous sentir comme chez nous durant ce mois sacré »
Djamel Menad n’a pas manqué l’occasion de rendre un vibrant hommage aux responsables du complexe sportif d’Ain Draham et ceux de l’hôtel Nour El Ain pour leur hospitalité et leur professionnalisme : « Si ce stage fut une totale réussite, c’est aussi grâce aux responsables du complexe sportif et de ceux de Nour El Ain. Ils ont tout fait pour qu’on puisse se sentir comme chez nous bien que nous soyons loin de nos familles durant ce mois du Ramadhan. Je ne regrette vraiment pas d’être venu ici à Ain Draham qui est doté de toutes les infrastructures pour faire de la préparation de haut niveau. »
« Seul hic, nous avons péché dans la récupération à cause du manque de sommeil »
Mois du Ramadhan oblige, les Mouloudéens n’ont pas pu avoir un temps de sommeil nécessaire durant la préparation d’intersaison. C’est le seul point noir que Menad a relevé avec un certain détachement : « Durant ce stage, seul hic, c’est la récupération car les joueurs souffrent d’un manque de sommeil. C’est logique lorsqu’on est durant le mois du Ramadhan. C’est le cas pour tous les Algériens. Il fallait faire avec et s’adapter aux conjonctures actuelles. »
« Les oppositions m’ont permis de me forger une idée précise sur le niveau de tous les joueurs »
A défaut de disputer un match amical comme cela était programmé contre Jendouba puis O.Béja, Menad a beaucoup mis en place des rencontres d’application entre ses troupes. Cela lui a permis de faire une idée sur la forme des uns et des autres. « Je peux vous dire que durant les matches d’application, cela m’a permis de me forger une idée très précise sur le niveau de tous les joueurs. Mais mon constat n’est bien évidemment pas définitif. Il reste encore deux stages pour tout mettre au point et se faire ainsi une idée définitive sur les uns et les autres», nous a lancé le champion d’Afrique avec les Verts en 1990.
« Mansouri est un technicien intelligent qui
apportera une touche technique à l’équipe »

Question sur le jeune Zakaria Mansouri qui a été la grande révélation de ce stage en Tunisie, Menad sans vouloir trop encenser le jeune Paciste pour éviter qu’il prenne la grosse tête nous confiera avec son œil avisé : « Il faut reconnaître que le jeune Mansouri est un technicien intelligent qui pourra apporter sa touche technique à l’équipe. Toutefois, il doit encore travailler davantage afin de progresser car le talent à lui seul ne suffit pas. Il faut bosser pour être au top et répondre aux attentes surtout lorsqu’on évolue dans un grand club comme le Mouloudia avec toute cette pression qu’il génère. »
« J’attends beaucoup de Seguer qui est un avant-centre de métier »
Et lorsqu’on évoque Mohamed Seguer qui vient de renforcer la ligne avant du Mouloudia tellement décriée ces derniers mois, Menad déclare ouvertement qu’il attend beaucoup de l’ex-Usmiste : « Je ne vous cache pas que j’attends beaucoup de Seguer qui est un avant- centre de métier. Son vécu et son expérience seront des atouts pour l’équipe. »
« Les nouvelles recrues ne seront nullement avantagées par rapport aux anciens »
Le technicien mouloudéen affirme par ailleurs que les nouvelles recrues ne pourront prétendre à une place de titulaire sous prétexte qu’elles ont été enrôlées sur sa propre demande : « Certes, le club s’est renforcé en qualité avec des joueurs qui devront apporter un plus à l’équipe. Mais cela ne veut nullement dire que les nouvelles recrues seront avantagées par rapport aux anciens. »
« Ceux qui n’ont pas brillé la saison dernière ont peut-être des circonstances atténuantes »
Refusant de jeter la pierre aux cadres qui n’avaient pas été brillants la saison dernière, Menad semble laisser le bénéfice du doute aux éléments qui ont vivement critiqué : « Concernant les anciens, ceux qui n’ont pas brillé la saison dernière ont peut-être des circonstances atténuantes. C’est aussi pour cela que les compteurs doivent être remis à zéro. »
 « Comme ici en Tunisie, j’espère qu’on sera épargnés par les blessures en Pologne »
Très satisfait du fait d’achever ce premier stage sans dénombrer le moindre blessé dans ses rangs, Menad espère que son équipe continuera à œuvrer en Pologne sous une bonne étoile : « Je suis très satisfait de terminer ce stage en Tunisie sans avoir le moindre blessé. J’espère qu’on sera tout aussi épargné lors du second regroupement en Pologne. Je profite de l’occasion pour remercier les membres du médical qui a fait de l’excellent boulot. »
« Dès leur retour au mois d’août, Chaâl et Demmou devront patienter et attendre leur chance »
Retenus tous deux en sélection nationale olympique pour préparer les JO de Rio, Farid Chaâl et Abdelghani Demmou devraient perdre leur statut de titulaire comme nous l’a confié Menad qui fera confiance au groupe qui a effectué la préparation avec lui : « On sait que Chaâl et Demmou travaillent d’arrache-pied avec la sélection olympique. Mais il faut comprendre une chose, lors de leur retour au mois d’août, ils devront attendre leur chance car je dois faire confiance au groupe qui a effectué avec moi toute la préparation. »
« A l’issue de la préparation, je ne peux chambouler mes choix à cause d’un ou deux joueurs »
Fort des certitudes qui en sortiront des matches amicaux qui seront disputés en Pologne, Menad ne veut surtout pas chambouler ses plans pour le coup d’envoi du championnat : « C’est sûr qu’à l’issue de la préparation d’intersaison, je ne peux chambouler mes choix et mes plans à cause d’un ou deux joueurs. Il y aura entre cinq et huit matches amicaux qui vont me permettre de composer le onze qui sera au coup d’envoi du prochain exercice. »

« Je préfère la concurrence en possédant un banc riche que d’avoir des choix très limités »
A chaque fois, on relève le problème de concurrence auquel sera confronté Menad la saison prochaine. Un véritable casse-tête chinois qui n’inquiète pas outre mesure l’ancien international : « On me parle chaque fois de la richesse de l’effectif. Mais je préfère la concurrence et avoir un banc étoffé et riche plutôt que le contraire. Chaque entraîneur rêve de posséder un effectif pléthorique plutôt qu’un groupe qui a pâle figure avec des choix très limités. Il faut savoir que la concurrence, c’est une bonne chose et pour le coach et pour le club. »
« N’ayant pas de doublure de Hachoud, je vais lancer un demi défensif sur le côté droit »
L’entraineur du Mouloudia annonce qu’il va tenter de faire jouer un milieu récupérateur au poste de latéral droit afin d’assurer le statut de doublure de Hachoud qui n’a pas de concurrent : « N’ayant pas de doublure de Hachoud, je vais essayer de lancer lors des matches amicaux un demi défensif sur le côté droit et je vais voir. »
« En mettant en place un fond de jeu, les résultats viendront par la suite »
A propos des objectifs qu’il entend atteindre, Menad met en exergue l’important de mettre en place un fond de jeu question de redevenir intraitable comme en 2013 : « Je refuse de bercer les Chnaoua de faux espoirs. Moi, dans l’immédiat, je veux mettre en place un fond de jeu car si nous avons une identité, forcément les résultats viendront par la suite. A moi de faire les bons choix durant cette préparation d’intersaison. »
« Le stage en Pologne sera capital pour préparer parfaitement la nouvelle saison »
L’ancien baroudeur des Fennecs ne manque pas l’occasion de souligner l’importance de ce stage en Pologne qui se profile à l’horizon. « Les joueurs doivent savoir que le stage en Pologne sera capital pour parfaitement préparer la nouvelle saison. Aux joueurs de se donner à fond sans compter afin de mettre tous les atouts de leur côté avec l’envie et la détermination d’attaquer le championnat tambour battant», nous a déclaré Menad qui a tenu à remercier les médias et El Heddaft TV pour sa couverture. L’ex-joueur de la JSK promet qu’il fera tout pour faciliter le travail des journalistes lors des prochains stages.
 

Laisser un commentaire