Mebarek Gamar : Un poète de grand talent. Par Hammar Boussad.



Mebarek Gamar est né au village de Tizi Gefres dans la commune d’Imesouhal qui fait partie de la daira d’Iferhounene, dans la wilaya de Tizi -Ouzou. Il est âgé de 55 ans puisqu’il est né en 1961. C’est un grand passionné de poésie. Avec sa taille petite et fine, ses cheveux grisonnants, ses lunettes sombres qui cachent de petits yeux malicieux qui s’efforcent de sourire tristement pour oublier ses soucis, son enfance volée par le maudit destin qui a fait de lui un orphelin précoce, sans doute à l’origine de sa passion démesurée pour les mots pour les quels il a donné toute l’affection qui lui manquait.

Son premier recueil de poésie est publié aux éditions « Timagit/Identité », en 2016. Il est intitulé « 99 d asefru. » Ce livre de 192 pages est vendu 400 DA.

J’ai eu la chance de connaitre ce sympathique auteur d’abord sur FACEBOOK puis dans le centre culturel de Bouzeguène. Mebarek Gamar n’hesite pas à sillonner les quatre coins de la Kabylie pour répondre à l’appel des associations culturelles et participer aux différents festivals de poésie afin d’étancher sa soif inextinguible de la poésie

J’ai rencontré Mebarek Gamar au centre culturel d’Azazga. Il a eu la gentillesse de m’offrir et de me dédicacer son livre qui contient exactement 99 poèmes comme son titre l’indique. Je suis en train de lire ce livre et je peux attester qu’il est d’une grande valeur pour les raisons suivantes :

-Il renferme des thématiques belles, variées, nobles et universelles.

-Il maitrise parfaitement la langue Amazigh et les règles de la poésie moderne.

-Il a un style fluide riche en métaphores, une rime musicale qui rend sa lecture agréable.

-Il pousse les mots jusqu’à leurs derniers retranchements pour féconder les pensées.

Amis lecteurs de Kabylie info, amis réels et virtuels de Facebook, amis poètes et amies poétesses, je vous invite à découvrir par vous-mêmes le grand talent de ce poète passionné jusqu’au bout du cœur qui berce avec les mots dont il a le secret magique nos peines et nos espoirs, au centre culturel Ferrat Ramdane de Bouzeguène le Samedi 24 décembre 2016 à 14 heures. Il sera l’invité de la dynamique association culturelle « Tiewinin ».

Par Hammar Boussad.

Laisser un commentaire