Messieurs les futurs députés, convainquez-moi d’aller voter !



Je ne m’adresse pas aux partis de l’alliance, de l’allégeance et de l’obéissance qui applaudissent la puissance qui utilisent la démence, le non-sens, l’indécence et même la délinquance lorsqu’ils se lancent pour les places qui financent leurs dépenses et leurs aisances.

Je ne m’adresse guère à ces associations à caractère politique maléfiques qui avalent l’éthique, qui enterrent la critique et qui dansent à toutes les musiques qui glorifient l’État flic pour entre autres un passeport diplomatique pratique pour traverser l’Atlantique, le Pacifique et tourner le dos à la patrie et à toute l’Afrique pour les quartiers chics d’Amérique, du continent asiatique et de l’Europe laïque afin de dépenser leurs briques de frics gagnées sur le dos des faméliques

Je m’adresse à ces soi-disant opposants qui ont troqué la peau du lion contre une toison.

Convainquez-moi d’aller vous donner ma voix !

Futurs faiseurs de lois, répondez-moi !

Pourriez-vous tracer une autre voie autre que celle que je vois ?

Pourriez-vous légiférer d’autres lois autres que celles qui nous noient et qui nous broient ?

Seriez-vous majoritaires parmi ceux qui vous feront taire pour plaire aux maîtres de cette terre martyre. ?

Pourriez-vous mettre en selle une école aux valeurs universelles qui apprendra aux chérubins le respect du prochain qu’il soit juif, chrétien ou libertin ? Pourriez-vous donner naissance à une école des sciences et de conscience ? Pourriez-vous ériger une école qui pense et qui renonce au non-sens ? Une école qui donne chance et qui récompense ceux qui avancent ? Une école qui condamne la violence, l’offense, l’outrance ? Une école d’amour et de romance ?

Pourriez-vous imposer à ces médias du bla-bla qui tirent les masses vers le bas le langage de vérité qui reconnaît l’authentique identité de la patrie ? Pourriez-vous les empêcher de cracher sur les génies et d’héroïser les abrutis ?

Arriveriez-vous à les contraindre à donner la parole aux Docteurs, aux chercheurs, aux auteurs, aux compositeurs aux maîtres de la peinture… à la place des imposteurs, des dupeurs, des trompeurs, les bluffeurs et des voleurs ?

Bien sûr que non ! Et vous le savez mieux que nous.

Soyons réalistes, vous n’êtes pas sur cette piste pour la bénédiction céleste ni pour des convictions socialistes, capitalistes, communistes, salafistes ou nationalistes, mais vous êtes juste des matérialistes qui se donnent des coups pour qui serait le premier sur la fameuse liste.

Non, vous n’êtes pas mieux que vos précédents qui nous ont promis du bien à l’abandon, mais quand ils ont senti sous leurs dents le bon goût des dons, ils ont oublié nos tourments, nos maux et même nos noms. Ils ont bâti une cloison qui nous sépare d’eux.

Ne me dites surtout pas que l’APN vous servira de tribune d’expression pour exposer les soucis de la nation, car les moitiés de vos discours, vous les terminerez toujours dans la cour, car dans l’hémicycle, on respecte l’heure pas comme au labour.

Ne me dites pas que vous ne lèverez pas les mains lors de l’adoption des scélérates lois, car vous n’aurez aucun poids devant les frères siamois qui voient que la députation est juste un emploi.

J’attends vos arguments en fumant vos documents. Si je vous dis que j’attends de vous un desserrement ou un redressement, sincèrement et honnêtement, je vous mens.

Rachid Mouaci

Source : lematindz.net

Laisser un commentaire