Michel Sapin succède à Emmanuel Macron



FranceAprès la démission du ministre de l’Economie et des Finances du gouvernement Hollande, Michel Sapin reprend ce portefeuille.

Emmanuel Macron, qui a démissionné mardi du ministère de l’Economie, a annoncé sur son compte Twitter qu’il s’exprimerait à 17h45 au siège de son ministère. «Je prononcerai une allocution depuis Bercy que vous pourrez regarder en direct à partir de 17h45», a-t-il déclaré. Il s’agira d’une «simple déclaration», a précisé son entourage.

Le ministre «a vu le président à 15 heures pour lui remettre en mains propres sa lettre de démission», a détaillé une porte-parole d’«En Marche», le mouvement lancé par Emmnanuel Macron. «Il va reprendre sa liberté pour continuer à construire une nouvelle offre politique», a ajouté la porte-parole.

L’Elysée a par ailleurs annoncé la démission de la ministre George Pau-Langevin et son remplacement par Ericka Bareigts au ministère des Outre-mer.

Surfant sur l’impopularité du président socialiste et sur l’envie des Français de voir la classe politique se renouveler, Emmanuel Macron jouit d’une certaine popularité dans les sondages et suscite un fort intérêt dans les médias.

Rivalité avec Manuel Valls

François Hollande avait menacé en juillet d’évincer le ministre s’il ne respectait pas la «solidarité» gouvernementale et la nécessité de «servir jusqu’au bout» sans «démarche personnelle et encore moins présidentielle».

Diplômé de la prestigieuse Ecole nationale d’administration, appelé à ce titre «énarque», par ailleurs inspecteur des finances, ancien secrétaire général adjoint et conseiller économique de François Hollande à l’Elysée, Emmanuel Macron avait été nommé ministre de l’Économie et du Numérique en août 2014. Il remplaçait alors Arnaud Montebourg.

«La victoire» en 2017

En avril, M. Macron a créé le mouvement politique «En Marche». Lors d’un meeting parisien le 12 juillet, il avait promis à ses soutiens «la victoire» en 2017.

Le 18 mai, le sénateur-maire (PS) de Lyon Gérard Collomb, un de ses principaux soutiens, avait déclaré qu’Emmanuel Macron serait «naturellement» candidat à l’Elysée en 2017 si François Hollande ne remontait pas dans les sondages. Le ministre ne devrait cependant pas participer à la primaire organisée par le PS, selon l’élu.

L’Elysée a par ailleurs annoncé la démission de la ministre George Pau-Langevin (notre photo AFP ci-dessous) et son remplacement par Ericka Bareigts au ministère des Outre-mer.

(afp/nxp)

Lire l’article depuis sa source : www.24heures.ch

Laisser un commentaire