MOB / N’Doye : «Je ne compte pas reprendre avant que mon exigence soit prise en considération»



D’abord, quelles sont vos nouvelles ?
Dieu merci, je suis en train de passer le Ramadhan au Sénégal avec ma famille et j’attends toujours du nouveau concernant ma situation vis-à-vis de mon club. D’ailleurs, je tiens à vous informer que je ne compte pas reprendre les entraînements avant que mon exigence soit prise en considération.
Entrant direct dans le vif du sujet, quelles sont les vraies raisons qui vous ont poussé à bouder les entraînements ?
Franchement, je n’ai pas compris ce qui arrive au sein de l’équipe. J’ai donné beaucoup au MOB durant toute la saison dernière afin de procurer la joie aux Crabes, mais le fait que je sois revenu au Sénégal sans aucun sou, cela m’a fait très mal. La direction aurait au moins régularisé une partie de mes arriérés afin que je ne rentre pas les mains vides à la maison, mais cela n’a pas été fait.
Pourquoi avez-vous décidé de bouder dans ce moment crucial ?
Le football est mon gagne pain et si je ne suis pas régularisé, je n’ai pas de quoi faire vivre ma famille. En plus, cette décision de bouder a été initiée par mes deux agents, un Sénégalais et un Algérien, qui m’ont demandé de ne pas revenir en Algérie jusqu’à ce que mes doléances soient satisfaites.
Mais ce comportement risque de vous porter préjudice, n’est-ce pas ?
Je sais que cela pourrait ne pas plaire à certains, mais comme je viens de vous dire, c’est mon agent qui m’a demandé de ne pas reprendre le travail. J’avais l’intention de revenir et jouer le match face au Ghana, mais ce dernier a insisté pour que je reste chez moi car selon lui, c’était la seule solution pour faire bouger les choses.
Avez-vous reçu un appel de la nouvelle direction ?
Pour vous dire la vérité, je n’ai reçu aucun signe de la part de la nouvelle direction ni du coach Sandjak pour le moment. J’espère qu’ils le feront dans les toutes prochaines heures car ça ne devrait pas continuer ainsi.
On sait que vous êtes sollicité de toutes parts …
Je ne vous cache pas que j’ai reçu plusieurs offres des clubs étrangers et cela m’intéresse car je tiens à vous dire qu’en Algérie je ne jouerai que pour le MOB. Je ne peux pas changer ce club par un autre du championnat algérien.
Peut-on connaître les clubs qui vous ont contacté ?
Vous savez, ça ne sert à rien de parler maintenant de ça, mais si vous voulez, je tiens à vous informer que des clubs comme l’ES Sahal, l’ES Tunis, le Zamalek, le WAC et le Raja s’intéressent sérieusement à moi. C’est un honneur pour moi d’avoir autant de contacts car ce sera une belle expérience pour moi de jouer pour ces prestigieux clubs.
On croit savoir que vous avez reçu une offre de l’Europe, le confirmez-vous ?
Oui, en plus de ces clubs que je viens de citer, un club suisse a pris attache d’une manière officielle avec mon agent. Ce club dont je parle est bien réputé et un habitué de jouer les premiers rôles en Suisse. (Il parle du FC Bâle).
Continuez-vous à bouder le club ?
Je ne sais pas, je suis vraiment confus car comme vous voyez, la situation s’est un peu compliquée et cela ne dépend pas de ma volonté seulement. Moi je veux revenir et aider mon équipe dans ces moments difficile, mais ça reste aussi une question de destin.
Vous voulez certainement dire quelque chose aux supporters du MOB… 
D’abord je tiens à leur demander pardon et qu’ils sachent que je voulais vraiment revenir et jouer le dernier match face à Medeama, mais cela me dépasse vraiment, car le football est ma seule source financière. J’espère que ma situation se réglera le plutôt possible et que le MOB puisse réaliser un bon parcours en Coupe de la CAF.

Laisser un commentaire