Mokrane Aït Larbi : Chakib Khellil sera le prochain président algérien



ALGERIE (Tamurt) – Le militant de la cause amazighe et membre fondateur du RCD, maître Mokrane Aït Larbi, a déclaré à la presse algérienne que le successeur de Bouteflika ne sera que Chakib Khelli. Il ne parle que rarement et ses déclarations sont toujours vérifiées. Mokrane Aït Larbi n’a cité aucune source faisant juste croire qu’il exprime une analyse dans un plateau de télévision, mais ses propos peuvent s’avérer vrais.

L’avocat a mis en exergue les fortes relations qui lient Bouteflika et Chakib Khellil. Effectivement l’ancien ministre de l’énergie algérien, impliqué en Algérie et à l’étranger dans de graves affaires de corruption, est l’homme de confiance de l’inamovible chef d’Etat algérien. Boutfelika ne l’a pas réhabilité pour rien. Ainsi donc l’histoire se répète, se sont les décideurs les plus corrompus qui accède à la magistrature suprême en Algérie.

Après le détournement de plus de 100 milliards de centimes par Bouteflika en tant que ministre des affaires étrangères durant les années 1970 il a été condamné par les cours de compte et a pris le chemin de l’exil vers le Qatar. Bouteflika devient président en 1999 avec l’aval des généraux bien sûr. Aujour’dhui, l’Algérie est entrain de revivre le même scénario. Khellil, impliqué dans de graves affaires de corruption en tant que ministre de l’énergie, est accusé par la justice algérienne et Italienne de blanchiment d’argent et de détournement. Après un éphémère exil aux USA, il est réhabilité et rentre en Algérie tranquillement. Il est blanchi par Boutefliak ! Chakib Khellil a donc le profil idéal pour succéder à son semblable Bouteflika.

Lounès B pour Tamurt

Source : tamurt.info / Lounès B

Laisser un commentaire