Moscou lance un concours du meilleur commentaire sur Facebook



La porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères Maria Zakharova a lancé un concours sur Facebook invitant les utilisateurs à commenter l’information sur le montant du préjudice que la Lettonie affirme « avoir subi pendant l’occupation russe ».

Une commission spéciale lettone a annoncé lundi que le montant du préjudice que l’URSS aurait porté à l’économie de la Lettonie s’élevait à 185 milliards d’euros. 

« Je lance un concours du meilleur commentaire concernant cette information. Je vous appelle (…) à faire preuve de créativité. P.S. Il ne faut pas citer M.Lavrov, ne soyez pas paresseux », a indiqué la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères Maria Zakharova sur Facebook.

Les internautes ont déjà publié plus de 3.000 commentaires sous cette publication.

En août dernier, le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov s’était exclamé « Pauvres cons! » lors d’une conférence de presse. A l’époque, Mme Zakharova avait refusé de préciser la raison de cette indignation du ministre.

Selon Ruta Pazdere, membre de la commission lettone, il faut ajouter à ces 186 milliards des dizaines de milliards d’euros de pertes démographiques dues à la migration de Lettons en Russie et en Occident, ainsi que des dizaines de milliards d’euros pour le préjudice causé à l’environnement.

Mise en place en 2005, la commission chargée d’évaluer le montant des pertes essuyées par la Lettonie à l’époque soviétique n’a pas fonctionné entre 2009 et 2013 faute de financement. 

La Lettonie a adhéré à l’URSS en 1940. La même année, des unités supplémentaires de l’Armée rouge sont entrées en Lettonie. Un contingent militaire soviétique était déjà déployé dans ce pays depuis 1939 conformément à l’Accord d’entraide bilatéral que Riga avait signé avec Moscou pour se protéger contre l’Allemagne nazie.

Riga considère l’adhésion lettone à l’URSS comme une occupation soviétique, alors que Moscou rappelle que ses actions étaient conformes aux normes du droit international et qu’elles ont été reconnues comme légitimes par la communauté internationale en 1945 et en 1975. La Lettonie est restée au sein de l’URSS jusqu’en 1991. A l’heure actuelle, elle compte plus de 566.000 Russes ethniques.

Lire l’article depuis sa source : fr.sputniknews.com

Laisser un commentaire