Moscou n’exclut pas d’échanger la pilote ukrainienne Savtchenko



C’est officiel: Moscou possède « la volonté politique d’échanger » la pilote ukrainienne Nadejda Savtchenko contre des Russes condamnés à Kiev. Le problème pourrait être résolu dans un avenir proche.

La présidente du Conseil de la Fédération (chambre haute du parlement russe) Valentina Matvienko n’exclut pas que les citoyens russes Evgueni Erofeïev et Alexandre Alexandrov, condamnés en Ukraine à 14 ans de prison, puissent être échangés contre la pilote ukrainienne Nadejda Savtchenko, condamnée par la justice russe dans l’affaire du meurtre de deux journalistes russes dans le Donbass (est de l’Ukraine) en juin 2014.

« Je n’exclus pas que cet échange, contre Savtchenko ou d’autres citoyens ukrainiens, puisse avoir lieu. Cela demande une volonté politique, et la Russie la possède », a affirmé Mme Matvienko.

Le 18 avril, les dirigeants russe et ukrainien, Vladimir Poutine et Piotr Porochenko, ont évoqué par téléphone du sort de Nadejda Savtchenko, d’Evgueni Erofeïev et d’Alexandre Alexandrov. Selon le président ukrainien, un accord a été trouvé sur « un algorithme spécifique de libération de Nadejda Savchenko ».

Le 22 mars, le tribunal de Donetsk (région russe de Rostov-sur-le-Don à ne pas confondre avec Donetsk ukrainien) a condamné la pilote ukrainienne Nadejda Savtchenko à 22 ans de prison. Elle a été reconnue coupable de tous les chefs d’accusation portés contre elle, notamment de complicité dans le meurtre de deux journalistes russes dans le Donbass (est de l’Ukraine) en juin 2014.

Le 18 avril, un tribunal de Kiev a reconnu les volontaires russes Evgueni Erofeïev et Alexandre Alexandrov coupables d’activités terroristes et les a condamnés à 14 ans de prison.

MM. Erofeïev et Alexandrov avaient été arrêtés dans le Donbass le 16 mai 2015 après un accrochage avec des militaires ukrainiens qui avait fait un mort et trois blessés parmi ces derniers. Lors du combat, Evgueni Erofeïev avait également été blessé au bras et Alexandre Alexadrov, à la jambe.

Les deux Russes ont refusé de plaider coupables. Leurs avocats soulignent que les poursuites pénales engagées par la justice ukrainienne constituent une violation des normes du droit international. La défense insiste sur le fait que MM. Alexandrov et Erofeïev sont des prisonniers de guerre et qu’ils ne doivent pour cette raison pas être jugés, mais échangés.

Lire l’article depuis sa source : fr.sputniknews.com

Laisser un commentaire