Mouloud Feraoun revisité par José Lenzini



L’année 2013 coïncidait avec le centenaire de la naissance de l’écrivain Mouloud Feraoun. Ali Feraoun, son fils ainé, président de la fondation Mouloud Feraoun pour la culture et l’éducation, voulait marquer l’événement d’une manière grandiose. Il cherchait un grand écrivain qui puisse écrire une biographie digne de ce nom. Un livre qui puisse restituer l’humanisme, le charisme, la personnalité, l’envergure universelle de l’illustre écrivain.

La chance a voulu qu’il rencontre par hasard à Paris, José Lenzini, professeur de journalisme, biographe d’Albert Camus, un autre grand écrivain, lauréat du prix Nobel de littérature. José Lenzini propose d’écrire la biographie de Mouloud Feraoun. Ali accepte, convaincu par le talent et la philosophie de José Lenzini.

Le 17 mai 2013, José Lenzini publie le livre intitulé : Mouloud Feraoun, un écrivain engagé, aux éditions Actes Sud. Le même livre sera réédité en Algérie, aux éditions Casbah, au prix de 1200 DA, préfacé par Ali Feraoun. Le travail de José Lenzini est remarquable, un véritable chef d’œuvre. Il a passé au peigne fin la vie et l’œuvre de Fouroulou, en ne laissant rien au hasard. Truffé d’anecdotes, de détails, de souvenirs, de rappels historiques… Il a suivi pas à pas, la vie de Mouloud Feraoun, de sa naissance en 1913 jusqu’à sa mort tragique en 1962. Il a parlé de ses parents, de son enfance, de l’écolier, de l’etudiant, de l’instituteur, de l’écrivain, de sa famille et ses amis…

Mouloud Feraoun, de son vrai nom Ait Chabane Mouloud, est né le 08mars 1913 à Tizi- hibel, un village de 3000 habitants. Il est le fils de Ferguene Aichoucha et d’Ait Chabane Mohand. Il a 3 sœurs et 2 frères, dont l’un, Rachid, est instituteur.

-En 1914, la première guerre mondiale éclate. 36 000 Algériens meurent au combat parmi les 190 000 soldats mobilisés de force par l’armée française.

-En 1920, âgé de 07 ans, Mouloud effectue sa première rentrée scolaire dans l’école primaire de Tizi-Hibel.

-En 1926, âgé de 13 ans, Mouloud obtient le certificat d’études

-En 1928, il rentre au cours complémentaire de Tizi-Ouzou.

-En 1932, il est admis à l’école normale de Bouzaréa pour devenir instituteur.

-En 1935, il entame son travail d’instituteur à Taourirt Aden.

-En 1938, il épouse sa cousine Dehbia qui rejoindra le foyer conjugal sur le dos d’un cheval.

-En 1939, la deuxième guerre mondiale éclate.

-En 1945, les soulèvements populaires de Setif-Kherrata-Guelma feront plus de 20.000 morts algériens.

-A partir de 1950, Mouloud Feraoun commence à écrire et publier des livres.

-En 1962, l’O.A.S, une organisation terroriste de l’armée secrète française assassine Mouloud Feraoun et six de ses compagnons, à Ben Aknoun. Pour rappel, les terroristes de l’O.A.S ont tué plus de 2700 personnes et blessé plus de 5000 personnes de 1961 jusqu’à 1962.

Publications de Mouloud Feraoun :

-Le fils du pauvre (1950).

-La terre et le sang (1954).

-Jours de Kabylie (1954).

-Les chemins qui montent (1957).

-Les poèmes de Si Mohand (1960).

-Journal 1955-1962 (1962).

-Lettre à ses amis (1969).

-L’anniversaire (1972).

-La cité des roses (2007).

 

Par Hammar Boussad

Laisser un commentaire