M’sila: la pièce « Djeha ou zaoudjatouhou » crée l’ambiance



M’SILA- La pièce théâtrale « Djeha ou zaoudjatouhou » (Djeha et sa femme), destinée aux enfants, montée par une troupe amateur de la ville de Barika (Batna), présentée lundi à la maison de la culture Guenfoud- Hamlaoui de M’sila a créé l’ambiance parmi les écoliers en vacances.

La pièce relate le quotidien de Djeha et sa femme et détaille, à travers des scènes loufoques, la relation entre le couple tout en zoomant  sur le  personnage ingénu et faux-naïf de Djeha.

Devant une salle archicomble, visiblement enchantés par le spectacle, les petits spectateurs, en parfaite harmonie avec les péripéties de la pièce, ont succombé au charme de cette histoire.

Les yeux écarquillés, les chérubins ont suivi, avec le plus grand intérêt, les aventures du couple,  ont été attentifs aux messages que dégageait l’histoire et ont chaleureusement ovationné les comédiens.

Des parents d’enfants approchés par l’APS, après le spectacle, ont affirmé que « ces animations brisent la monotonie du quotidien des écoliers et leur permettent de se  ressourcer avant le  retour en classes ».

De son côté, le président de l’association Wafa pour la promotion de l’enfance, Azzedine Azzi, mettant  en exergue l’importance du théâtre dans l’éducation des enfants, a appelé à consacrer le plus grand intérêt au théâtre des enfants, affirmant que le théâtre est également  » une activité créative qui éduque les tout petits  et permet de  développer leur imagination ».

La pièce théâtrale « Djeha oua zaoujatouhou », inscrite dans le cadre des journées printanières du théâtre pour enfants, à l’initiative de la maison de la culture Guenfoud-Hamlaoui, « sera suivie tout au long de cette semaine par d’autres spectacles » a précisé à l’APS, M. Khaled Arzouli, directeur de la maison de la culture.

Des troupes des wilayas de Batna, de M’sila, de Djelfa, et de Bordj Bou Arreridj sont attendues dans le cadre de la même manifestation a conclu le responsable.

Cliquez ici pour lire l’article depuis sa source

Laisser un commentaire