Ne braquez jamais un McDonald’s truffé de membres du GIGN…



Connaissez-vous l’histoire des deux malfaiteurs qui ont eu l’idée de braquer un McDonald’s avec une dizaine de gendarmes du GIGN en civil ?

Au mauvais endroit au mauvais moment. Dans la soirée du 5 juin, deux individus d’une vingtaine d’années ont tenté de braquer un restaurant McDonald’s d’Ecole-Valentin, dans la périphérie de Besançon, en France. Ils avaient tout minutieusement planifié et auraient pu repartir avec la somme de 2.000 euros si seulement… Reprenons depuis le début.

Dimanche soir vers 21 heures, deux hommes, dont un armé d’un fusil de chasse, entrent dans le McDonald’s d’Ecole-Valentin. Le premier tire en l’air tandis que le deuxième se dirige vers la caisse. Les gens commencent à paniquer et craignent une attaque terroriste.

Cependant, parmi la cinquantaine de clients attablés dans le restaurant au moment du braquage figuraient onze gendarmes du GIGN en civil appelés en renfort pour une opération à proximité. 

Les agents des forces de l’ordre ont laissé le braquage se dérouler et ne sont intervenus que lorsque les malfaiteurs ont quitté l’établissement et s’apprêtaient à prendre la fuite. C’est donc sur le parking que les jeunes voyous ont été interpellés par les gendarmes du GIGN. 

Pour la collation, il faudra repasser plus tard.

Lire l’article depuis sa source : fr.sputniknews.com

Laisser un commentaire