Nigeria – Algérie : la recette de Georges Leekens pour éviter la défaite



Georges Leekens ne jure que par la qualification au Mondial russe. Il est déterminé à relever le défi et réussir son retour à la barre technique de la sélection algérienne.

« Je suis très fier et très ému d’être l’entraîneur de la sélection algérienne pour la seconde fois. Je remercie Mohamed Raouraoua de me faire cette faveur et je tiens à dire que je n’ai pas trahi l’Algérie en 2003. Je suis alors parti pour problème personnel. Ma femme a sauté de joie en apprenant que je vais retourner en Algérie et elle va d’ailleurs venir avec moi. On a une bonne équipe et je veux la rendre plus forte encore. Je suis un perfectionniste et un passionné. Je ne suis pas venu pour faire du tourisme. J’ai eu des offres du Qatar où je pouvais gagner plus d’argent, mais j’ai choisi ce challenge sportif avec l’Algérie. J’ai fait mes preuves chez moi en Belgique et j’ai quelque chose à prouver ici en Algérie. Je sens qu’on peut aller en Russie. On va tout faire pour décrocher la qualification. Je veux vraiment aller en Russie avec l’Algérie », a affirmé Leekens dans sa première conférence de presse ce matin au Centre de presse du stade 5-Juillet.

La qualification au Mondial passe inévitablement par un bon résultat le 12 novembre prochain au Nigeria, un rendez-vous capital qui arrive un peu tôt pour l’ancien nouveau driver des Fennecs. « J’accorde toute la priorité à ce match contre le Nigeria. Je ne pense pas encore à la CAN. Notre programme pour la CAN est déjà fait et il ne reste que quelques détails à régler. C’est vrai qu’on n’a pas assez de temps pour préparer comme il se doit ce match contre les Nigérians. On aura pratiquement deux jours seulement pour tout mettre en œuvre, mais on va tout faire pour arracher un bon résultat au Nigeria », dira Leekens qui va beaucoup plus miser sur le volet mental dans la préparation de ce choc contre les Green Eagles.

« Je sais que nos joueurs sont motivés et je vais leur demander de jouer avec le cœur. Je suis certain qu’ils vont le faire. Je vais essayer de réinstaurer cet esprit de gagneur. Je veux un groupe complémentaire. Je vais donner plus de responsabilité à certains cadres qui doivent porter l’équipe », a indiqué l’ancien sélectionneur de la Belgique et de la Tunisie, qui a déjà étudié le jeu de la sélection nigériane. « J’ai visionné les matches de la sélection nigériane et je les ai bien analysés. C’est une sélection composée de joueurs évoluant à l’étranger. Les Nigérians sont très forts physiquement et dans les duels. Ils ont des qualités offensives fantastiques. Ils ont une attaque de classe mondiale. Ce sera un match très difficile, mais je n’ai pas peur », a-t-il précisé avant de parler des ingrédients nécessaires pour arracher un résultat à Uyo.

« Il faudra être fort mentalement et faire preuve d’efficacité. On doit jouer en bloc. Tout le monde doit défendre et s’acquitter de sa tâche défensive. On va jouer pour marquer un ou deux buts et pour ne pas en encaisser », a expliqué Leekens qui privilégie le jeu collectif. « Tout le monde doit se sacrifier pour l’équipe et privilégier le jeu collectif. Si on est trop égoïste, on va tuer l’équipe. On a de bons joueurs, mais pas des Messi. On n’a pas des joueurs pour jouer à la Barça. Je vais m’adapter à la qualité des joueurs. On va jouer sur leurs qualités. J’ai mes idées sur les joueurs et comment préparer ce match. Je connais leurs points forts et leurs points faibles. Je veux les voir d’abord. Je vais les observer et voir le comportement de tout un chacun à l’entraînement », a souligné le nouveau patron des Verts, avide de remettre le train sur rails après l’épisode Rajevac que les joueurs ont poussé vers la sortie et d’instaurer une nouvelle ligne de conduite.

« Je préfère ne pas regarder en arrière. Je ne parlerai pas de mon prédécesseur. Je vais instaurer une ligne de conduite et établir des règles qui doivent être respectées par tout le monde. Je vais insister sur le respect de la hiérarchie. Au départ, je vais faire confiance au groupe. S’il y a des problèmes, je vais intervenir pour les régler. Aucun joueur ne doit critiquer son camarade. Chacun doit d’abord faire son autocritique. Je veux créer un esprit de groupe, une famille », lança l’ancien nouveau sélectionneur national, qui a déjà marqué son territoire en établissant lui-même la première liste des joueurs pour le choc du 12 novembre prochain. « J’ai choisi une première liste de 18 joueurs que je vais compléter par la suite. J’ai suivi la finale jouée par le MOB et j’espère qu’ils vont remporter cette Coupe de la CAF dimanche. Ce sera une bonne chose pour le football algérien. Je vais assister à la finale de la Super Coupe d’Algérie entre l’USMA et le MCA. Il y aura un ou deux locaux. Je laisse la porte ouverte pour eux. Ils sont là à notre disposition. Je ne ferai de cadeau à personne », a-t-il déclaré, tout en souhaitant le rétablissement du nouvel international, Adam Ounas. « On va suivre l’état de santé d’Ounas. S’il ne se remet pas de sa blessure, on va le remplacer par un autre joueur », a-t-il indiqué.

Source : tsa-algerie.com / Ali Ouezzane

Laisser un commentaire