Nigéria: l’armée libère plus de 800 otages de Boko Haram



Une attaque de l’armée nigériane a permis de libérer plus de 800 otages retenus par Boko Haram, selon les autorités locales.

Les troupes nigérianes ont libéré 829 otages retenus par le groupe islamiste Boko Haram, après avoir délogé les insurgés de plusieurs villages dans le nord-est instable du pays, annonce le quotidien britannique The Guardian, se référant à ses sources au sein de l’armée.

« Nos courageuses troupes ont nettoyé la zone de Kala Balge des derniers terroristes de Boko Haram qui y hibernaient » jeudi, a déclaré Sani Usman, porte-parole de l’armée nigériane.

Selon lui, les soldats ont « abattu 22 terroristes et nettoyé des poches de terroristes à Wumbi, Tunish, Tilem et Malawaji et dans d’autres localités. Les troupes ont également secouru 309 personnes retenues en otages par les terroristes », a-t-il ajouté.

Selon le porte-parole, les militaires ont également attaqué les combattants de Boko Haram dans le village de Kusuma et libéré 520 autres otages. Trois membres de l’insurrection islamiste ont été tués et un autre a été fait prisonnier.

L’organisation terroriste Boko Haram, affiliée à l’État islamique, est en lutte armée depuis 2009 dans le nord-est du Nigéria. Ces derniers mois, elle a étendu ses actions aux pays voisins, dont le Cameroun, le Tchad et le Niger.

L’insurrection menée par Boko Haram a fait plus de 17.000 morts et provoqué le déplacement de 2,6 millions de personnes.

Lire l’article depuis sa source : fr.sputniknews.com

Laisser un commentaire