Oeuvre de Kateb Yacine: une nouvelle génération de spécialistes partout dans le monde



Les dernières années ont vu l’émergence d’une nouvelle génération de spécialistes de l’oeuvre littéraire de l’auteur de « Nedjma », ont soutenu les participants au 7ème forum international sur la vie et l’oeuvre de Kateb Yacine (1929-1989), ouvert samedi après-midi à Guelma.

Les intervenants lors du premier jour de cette rencontre de trois jours, organisée au théâtre régional Mahmoud-Triki, ont souligné que des académiciens, des universitaires, des hommes de lettres et de culture sont de plus en plus nombreux, d’une année à l’autre, à s’intéresser et à traiter de l’oeuvre katébienne.

Mansour Mehenni, de Tunisie, président du conseil scientifique du forum placé sous le signe « théâtralité et théâtralisation dans l’oeuvre de Kateb Yacine », a estimé que l’oeuvre de cet écrivain « ne suscite plus seulement l’intérêt des chercheurs de sa génération, ou de ceux qui l’ont connu, mais également celui d’une nouvelle génération, séduite par la richesse et la beauté de ses écrits ».

L’universitaire tunisien a également relevé que le forum sur Kateb Yacine a réalisé, sur le plan de la qualité des débats, « un bond considérable », en particulier depuis la 4ème édition, permettant à cette rencontre annuelle de gagner en retentissement aussi bien dans le monde arabe que dans le reste du monde.

De son côté, Alain Massé, expert international en communication et ancien directeur général délégué à la stratégie et au développement de Radio France, a traité, dans une communication intitulée « Webographie », de la présence de Kateb dans la toile de l’internet. « Il suffit de taper Kateb Yacine sur Google pour se rendre compte que plus de 372.000 recherches ont été effectuées autour de ce nom », a-t-il indiqué.

Le forum, annuellement organisé par l’association locale de promotion du tourisme et de la culture, donnera lieu, durant les trois jours de travaux, à une vingtaine de conférences animées par des universitaires et des chercheurs venus de France, d’Autriche, de Tunisie, du Maroc et de plusieurs universités du pays.

L’ouverture de cette 7è édition ayant coïncidé avec la célébration du 564è anniversaire de la fête de la victoire, une soirée poétique et musicale devait être animée en soirée par des artistes algériens, tunisiens et marocains.

Une soirée qui sera ponctuée par l’annonce des lauréats du Prix international Kateb-Yacine pour la poésie et le roman en langues arabe et française.

Cliquez ici pour lire l’article depuis sa source

Laisser un commentaire