ONU: le Comité des 24 tiendra prochainement une session spéciale sur le Sahara occidental



Le Comité spécial de la décolonisation de l’ONU, dit comité des 24, va tenir prochainement une session spéciale sur le Sahara occidental, a annoncé son président Rafael Dario Ramirez Carreno.

Les membres du comité ont convenu de tenir cette réunion en vue de faire avancer le processus de décolonisation du Sahara occidental en permettant un échange « serin, efficace et élargi d’idées » sur cette question, a indiqué Ramirez Carreno.

Le Comité des 24 a eu à réitérer au cours de sa session ordinaire qui s’est achevée jeudi passé à New York le droit du peuple sahraoui à l’autodétermination, en adoptant par consensus une note dans laquelle il a réaffirmé que le Front Polisario est le seul représentant du peuple sahraoui.

La note intervient suite aux tentatives ratées du représentant du Maroc d’empêcher, le représentant du Front Polisario, Ahmed Boukhari, de prendre la parole lors d’une séance du comité. Le délégué du Maroc a demandé avec insistance « qu’un sahraoui, Mohamed Abba, élu lors des élections régionales organisées l’année dernière par le Maroc » puisse également s’exprimer au nom du peuple sahraoui. C’à quoi le président du comité a répliqué que la seule élection

que le comité attend est le référendum d’autodétermination.

L’intervention de M. Boukhari a été fortement chahutée par un tumulte provoqué par le délégué du Maroc qui a enfreint les règles de la diplomatie, selon les membres du comité.

Le président du comité, Rafael Dario Ramirez Carreno, a répondu avec fermeté au représentant du Maroc, jugeant son comportement « déplorable pour la diplomatie ».

Il lui a clairement signifié qu’aux termes de l’Assemblée générale, le Front Polisario était le seul représentant du peuple sahraoui.

« Compte tenu de l’incident regrettable du 14 juin, découlant de l’irrespect de la procédure par un membre qui ne siège pas au Comité, ce dernier précise que le représentant du Front Polisario est le seul représentant du Sahara occidental », souligne cette note préparée par l’Indonésie.

Laisser un commentaire