Oran: réorganisation des réserves du musée national « Ahmed Zabana »



La réorganisation des réserves du musée national « Ahmed Zabana » d’Oran ciblera 20.000 £uvres sur près de 200.000 collections que recèle cette structure, a-t-on appris dimanche du directeur de cet établissement.

Cette opération concernera des collections archéologiques, ethnographiques et d’arts, a souligné Salah Amokrane en marge d’un cours de formation sur la réorganisation des réserves.

La réorganisation des réserves au musée « Ahmed Zabana » s’inscrit dans le cadre du volet pratique de cette rencontre de formation qui se poursuivra jusqu’au 23 juin avec la participation de jeunes conservateurs de 20 musées du pays, a-t-on ajouté.

Assurée par un expert du centre international des études de conservation et restauration de biens culturels basé en Italie, cette formation constitue une occasion pour réorganiser les collections selon les méthodes et techniques adoptées de par le monde.

L’objectif de cette opération est de faciliter les missions de l’équipe du musée « Ahmed Zabana » dans le domaine de la conservation des collections en bon état et leur gestion, surtout que le siège du musée est exigu et qu’un tel établissement nécessite des espaces pour d’autres activités, a-t-on indiqué, soulignant que le musée n’est pas seulement pour des expositions mais doit disposer de laboratoires de maintenance et de contrôle et autres structures.

La réorganisation permettra de déterminer les meilleures réserves, leur inventaire, la révision et le renouvellement des expositions à faire découvrir au public, a-t-on ajouté.

Par ailleurs, l’objectif de ce cours de formation qui entre dans le cadre de la coopération entre l’Algérie et l’Union européenne (UE), réside en la formation de l’élément humain, lui permettre d’acquérir des techniques en matière d’organisation et aménagement des réserves selon les normes internationales, a souligné Salah Amokrane.

Inscrite dans le cadre du programme de soutien à la protection et valorisation du patrimoine culturel algérien, cette rencontre comporte l’enseignement des méthodes d’inventaire des collections, la formation des formateurs en métiers du patrimoine et la formation continue des cadres des musées, a indiqué le chargé de formation en soutien et préservation du patrimoine culturel au ministère de la Culture, Guessab Abdelkader.

Ce mode de formation traite de plusieurs thèmes dont la gestion des réserves, le transport et emballage des collections, la réorganisation des réserves du musée « Ahmed Zabana » qui renferme les plus grandes réserves et constitue le plus grand musée du pays,  a-t-il ajouté.

Laisser un commentaire