Plusieurs militants du MAK arrêtés puis libérés à Boghni (Tizi-Ouzou)



Nous avons appris de sources locales que des militants du Mouvement pour l’autodétermination de la Kabylie ont été arrêtés dans la journée de vendredi par des gendarmes dans les alentours du village d’Ath Mendès où ils devraient tenir leur réunion.

Les rassemblements se suivent, les interdictions ponctuées d’interpellations vont avec. Dès le matin, Les brigades de gendarmerie de la localité ont dressé des barrages pour empêcher cette réunion. Tous les citoyens soupçonnés d’appartenir au MAK ont été empêchés de rejoindre le lieu de la réunion, de nombreux autres ont été arrêtés.

Les rassemblements du Mouvement pour l’autodétermination de la Kabylie (MAK) sont systématiquement interdits, voire réprimés par les services de sécurité. Et les militants sont régulièrement interpelés. Dans un fil, l’agence siwel informe que les militants arrêtés dans la journée ont été libérés. « Larbi Yahioun, Bilal et Ahmed ont été libérés après plusieurs heures d’interrogatoire », est-il écrit.

Dans une déclaration, Ahmed Haddag, le ministre des institutions du MAK, appelle « la communauté internationale et les organisations des droits de l’homme à faire pression sur le régime algérien pour mettre fin à cette situation de répression brutale contre les militants du MAK en Kabylie, en violation de tous les traités internationaux des droits de l’homme, pourtant ratifiés par l’Algérie ».

La rédaction

Source : lematindz.net

Laisser un commentaire