Polémique entre Clinton et Trump sur un tweet du candidat républicain



La candidate démocrate à la Maison Blanche Hillary Clinton a accusé lundi son rival républicain Donald Trump d’avoir tweeté un message « ouvertement antisémite », une imputation qualifiée de « ridicule » par M. Trump.

M. Trump avait été critiqué samedi après avoir tweeté une image accusant Hillary Clinton de corruption et qui comportait, à côté d’une photo de la candidate, une étoile rouge à six branches sur fond de billets de 100 dollars. Sur cette étoile figurait la phrase « La candidate la plus corrompue de tous les temps! ».

M. Trump a accusé les médias d’avoir été « malhonnêtes » en estimant que l’étoile en question était une étoile de David. Il a déclaré qu’il s’agissait d’une étoile semblable à celles des shérifs.

Selon un communiqué publié lundi par le camp de Mme Clinton, « le recours par Donald Trump à une image ouvertement antisémite issue de sites internet racistes pour soutenir sa campagne est suffisamment perturbant en soi, mais le fait que cela participe d’une tendance devrait susciter la plus grande inquiétude des électeurs ». « Non seulement il ne s’en excuse pas, mais il répand des mensonges et accuse les autres », ajoute le communiqué.

M. Trump a rapidement répliqué au camp démocrate. Il a dénoncé dans un communiqué des « attaques fallacieuses de Hillary Clinton essayant de lier l’étoile de David avec une étoile ordinaire, souvent utilisée par les shérifs qui luttent contre les criminels et contre les comportements criminels ».

Accuser ce message d’antisémitisme « est ridicule », déclare dans son communiqué le candidat républicain.
Après les premières accusations samedi, le tweet a été rapidement supprimé et remplacé par une nouvelle image où le slogan contre Mme Clinton figure sur un rond rouge et non plus sur l’étoile controversée. Le tweet original est toujours visible sur différents médias.

Des sorties de M. Trump lui ont valu précédemment des accusations d’intolérance, comme son appel à suspendre l’entrée sur le territoire américain des étrangers musulmans en raison du risque d’attentats jihadistes, ou bien ses diatribes contre l’immigration clandestine mexicaine accusée de faire entrer aux Etats-Unis des violeurs et des criminels.(Afp)

Algerie1.com

Laisser un commentaire