Pour avoir critiqué la religion musulmane sur FB : Un citoyen de confession chrétienne mis sous les barreaux



Il s’agit de Mr BOUHAFS Slimane 49 ans, résident à Bousselam, daïra de Bouandas, wilaya de Sétif, en détention provisoire à la prison de Sétif depuis …

Encore une fois, le régime autocrate algérien s’illustre pas ses pratiques prétoriennes en mettant en détention provisoire un citoyen de confession chrétienne, et ce, pour la simple raison d’avoir publié des commentaires sur les réseaux sociaux qui ne sont pas apparemment du goût des gens du sérail.

Il s’agit de Mr BOUHAFS Slimane 49 ans, résident à Bousselam, daïra de Bouandas, wilaya de Sétif, en détention provisoire à la prison de Sétif depuis le 31 juillet 2016 pour avoir publié sur Facebook une opinion », peut-on lire dans une déclaration rendue publique par le bureau de Bgayet de la ligue des droits de l’Homme. Le prévenu est accusé d’avoir proféré des propos injurieux et attentatoire à l’égard de l’islam. Les brimades et les inquisitions contre les personnes osant défier la « sacro-sainte » de la religion musulmane sont légion à telle enseigne que les libertés de culte et de conscience sont sérieusement menacées.

La famille Bouhafs a saisi la LADDH bureau de Bgayet, qui s’inquiète déjà de la tournure de cette affaire. Comparu le jour même de son interpellation devant le parquet de Sétif, sous le chef d’inculpation d’atteinte à l’islam et sans présence d’avocat de la défense, l’inculpé a été mis en détention provisoire. Ce qui est déjà une entorse aux garanties d’un procès équitable.

« La LADDH, tout en exprimant sa solidarité avec la famille du prévenu, interpelle le parquet de Beni Ourtilane sur le respect des lois en vigueur; notamment la constitution qui garantit la liberté de conscience et de culte et le pacte international des droits civils et politiques, ratifié par l’Algérie, et appelle à la libération inconditionnelle du prévenu », rappellent les rédacteurs du communiqué.

Amnay pour Tamurt

Source : tamurt.info

Laisser un commentaire