Pour le président du RCD, le MAK est un «mouvement extrémiste»



Mohcine Belabbes, président du Rassemblement pour la Culture et la Démocratie était l’invité d’une émission débat sur la chaîne de télévision privée KBC TV où il était interpellé sur plusieurs questions liées aux positions politique de son parti et la polémique organique ayant déstabilisé ses rangs.

Mohcine Belabbes a été interpellé par l’animateur de l’émission, entre-autres, sur le mouvement pour l’Autodétermination de la Kabylie qui prône l’indépendance de la Kabylie comme revendication « Plusieurs observateurs expliquent la montée en puissance du MAK en Kabylie par le vide laissé par le RCD et le FFS, le mak passe dans le vide laissé par les deux partis et les militants les quittent pour rejoindre ce mouvement séparatiste» questionne le journaliste.

Le premier homme du RCD, refuse dans sa réponse d’admettre cette montée en revendiquant « Des élections libres et transparentes pour déterminer le poids de chaque formation politique en Kabylie en particulier et en Algérie en général» avant de livrer une attaque à peine voilée contre le mouvement de Ferhat Mehenni « Il n’y aura jamais un problème d’autonomie régional en Kabylie … La Kabylie est une région démocratique où toutes les sensibilities s’expriment en toute liberté, mais il est très difficile pour un mouvement extrémiste d’avoir une base populaire dans la région, il lui faut un vrai programme et des cadres chevronnés » précise Mohcine Belabes.

Par ailleurs, le président du Rassemblement pour la Culture et la Démocratie a expliqué leconflit entre sa direction et l’ancien fondateur, ex-député, Noreddine Ait Hamouda, par un problème personnel avec le candidat aux sénatoriales qui a dégénéré à une polémique et des accusations mutuelles sur les plateaux de télévisions.

Cliquez
ici

pour lire l’article depuis sa source

Kabylie-news.com

Laisser un commentaire