Pourquoi le RCD ne souffle aucun mot sur l’institut islamique d’Aghribs ?



Tout le monde se souvient comment le RCD et tous les habitants de la localité d’Aghribs, 65km au nord-est de Tizi Wezzu, se sont soulevés comme un seul homme pour empêcher, même avec la force, l’édification d’une nouvelle mosquée par des salafistes financés par le pouvoir.

Le régime avait renoncé. Toute la Kabylie était derrière les habitants de cette localité qui ont dit non à la salifisation de leur localité. Mais le mystère demeure entier sur le silence du RCD et des habitants d’Aghribs sur l’édification d’un énorme institut islamique, qui n’est autre qu’une antenne en Kabylie de la grande mosquée d’Alger. Personne n’a soufflé un mot. Ni Saïd Sadi, ni son parti le RCD ni même les comités de village d’Aghribs.

L’institut accueillera des centaines de salafistes bientôt. Il est,  pourtant, plusieurs fois plus dangereux que la petite mosquée qui devait voir le jour à Aghribs. Tout le monde se laisse faire, alorsqu’en principe ce sont tous  les kabyles qui vont réagir. Pourquoi on s’oppose à une petite moquée et on laisse faire sous la barbe tout un institut qui sera la Mecque des islamistes radicaux ? Les accords que le RCD avait passés avec les partis islamistes, comme le Hamas et Enahda, lui ont-ils fait changer d’avis?

Lounes B pour Tamurt 

Source : tamurt.info

Laisser un commentaire