Premier jour de trêve en Syrie: un bilan positif selon l’Onu



Des Syriens habitant différentes parties du pays se disent heureux du calme qui règne dans les rues et espèrent que le cessez-le-feu perdurera.

Le premier jour de trêve en Syrie a permis de réduire le niveau de violence dans ce pays, a déclaré aux journalistes le porte-parole du secrétaire général de l’Onu Stéphane Dujarric.

L’agence Associated Press rapporte que bien que « des violations ponctuelles » aient été enregistrées lors du premier jour, dans l’ensemble, « la trêve conclue grâce à la médiation de Washington et de Moscou a apporté la première journée relativement calme depuis plusieurs années dans certaines régions de Syrie ».

L’agence cite des Syriens habitant différentes parties du pays qui se disent heureux du calme qui règne dans les rues et qui espèrent que le cessez-le-feu perdurera.

​Selon l’agence, les ententes conclues constituent « la tentative la plus ambitieuse de la communauté internationale de réduire la violence lors du conflit dévastateur qui a fait plus de 250.000 morts, des millions de blessés, et provoqué la pire crise migratoire depuis la Seconde Guerre mondiale ».

Le New York Times souligne que « c’est la première fois que la diplomatie réussit à arrêter l’effusion de sang en Syrie ».

La Russie et les Etats-Unis ont convenu d’un cessez-le-feu en Syrie à partir du 27 février à minuit. Toutes les parties belligérantes devaient confirmer à la Russie ou aux Etats-Unis, au plus tard le 26 février à midi, qu’elles respecteraient le cessez-le-feu pour ne pas être prises pour cible par les militaires russes et syriens ou par les forces de la coalition internationale. Les frappes contre Daech, le Front al-Nosra et d’autres groupes reconnus comme terroristes par le Conseil de sécurité de l’Onu, ne seront pas interrompues

Lire l’article depuis sa : Source

Laisser un commentaire