Présentation des conclusions des commissions d’inspection pédagogiques le 17 septembre à Ghardaïa



ALGER- La ministre de l’Education nationale, Nouria Benghebrit a annoncé jeudi à Alger que les conclusions des commissions d’inspection en charge de l’amélioration de l’approche pédagogique « seront présentées le 17 septembre prochain à Ghardaïa ».

La ministre a indiqué en marge de l’ouverture du Salon national du livre à Ryadh El Feth que « les conclusions des commissions d’inspection pédagogique composées d’inspecteurs et d’experts universitaires seront présentées lors d’une conférence à Ghardaïa prévue le 17 septembre ».

Elle a affirmé qu’une « importance particulière est accordée au volet pédagogique » en vue d’améliorer les pratiques pédagogiques en prévision de la nouvelle année scolaire, ajoutant que les membres de la commission s’étaient penché sur les résultats des « copies des examens » de la cinquième année primaire et du BEM pour une meilleure analyse des erreurs courantes commises par les élèves.

Pour la ministre, les résultats de cette étude sont « d’une grande importance, en ce sens qu’ils sont inédits ».

« Nous accordions de l’importance aux chiffres sans se soucier de la qualité, désormais nous œuvrerons à l’amélioration de la formation des enseignants en prenant en compte les difficultés rencontrées par l’élève en langue arabe et en mathématiques ».

La priorité a été donnée à la langue arabe en tant que langue d’enseignement et matière à dispenser, selon Benghabrit qui a estimé que « l’amélioration des résultats en général passe par la maîtrise de la langue d’enseignement ».

La ministre s’est engagée a ce que la rentrée scolaire 2016-2017 qui a été préparée tout au long de l’année se déroule dans le calme, soulignant la prise en charge de certaines préoccupations avec le partenaire social lors de cette année scolaire à travers une batterie de mesures.

La formation se poursuit toujours concernant les manuels de deuxième génération, a-t-elle ajouté précisant que les inspecteurs se chargeaient depuis 2015 de la formation et l’inspecteur de l’Education nationale chargé de circonscription prenait en charge les enseignants pour améliorer leur performance pédagogique, a-t-elle expliqué.

Concernant « les écoles privées », la ministre a indiqué qu’elles fonctionnaient selon des lois et des dispositions fermes précisant que le dossier de ces structures sera ouvert pour mieux les accompagner et régler les problèmes soulevés en prenant les mesures nécessaires.

Mme Benghebrit a, par ailleurs, indiqué que « la langue amazighe sera enseignée cette année (2016/2017) dans 34 wilayas ». « Notre objectif est d’élargir le cadre d’enseignement de Tamazight à travers le territoire national », a-t-elle précisé soulignant que « le livre de deuxième génération de la 1ere année moyenne en Tamazight est le même en arabe », ajoutant qu’ »il sera enrichi à l’avenir ».

La ministre a annoncé l’ouverture d’un site électronique dédié au livre de deuxième génération pour accueillir les propositions visant à l’améliorer.

Le Directeur général de l’Office nationale des publications scolaires (ONPS), Brahim Attoui a rassuré les parents d’élèves quant à la disponibilité des livres scolaires.

Outre l’esplanade de Riadh El Feth, un autre point de cette exposition a été ouvert à la Place de la Grande-Poste.

Le salon national du livre scolaire sera organisé à travers les 48 wilayas jusqu’au 3 septembre 2016, au profit des élèves concernés par les livres de deuxième génération avec des prix abordables.

Laisser un commentaire