Présidentielle en France: Hollande échec et mat dans tous les cas



Dans les intentions de vote pour 2017, François Hollande n’arriverait que quatrième. C’est pourtant le président sortant. Pire encore, il serait devancé par son ancien conseiller Emmanuel Macron, dans l’hypothèse de sa candidature.

Plusieurs scénarios ont été envisagés pour les besoins de l’enquête réalisée par TNS Sofres-OnePoint pour Le Figaro et LCI. Mais dans tous les cas, François Hollande serait éliminé au premier tour de la présidentielle, tandis qu’Alain Juppé ou Nicolas Sarkozy et Marine Le Pen se qualifieraient, eux, pour le second tour.

Seuls 11% des sondés ont l’intention de voter pour le président actuel. Cela représente quasiment trois fois moins que Marine Le Pen (26%) et deux fois moins que Nicolas Sarkozy (20%).

Outre ces chiffres sidérants, un autre élément se révèle tout aussi accablant pour François Hollande: lorsqu’on demande aux Français qui ils préfèrent pour représenter la gauche en 2017, l’ex-ministre de l’Economie, Emmanuel Macron, est vu comme le meilleur candidat. Ainsi, dans les six hypothèses testées avec l’ancien ministre de l’Economie, celui-ci obtiendrait plus de suffrages que le chef de l’Etat, soit de 15 à 20% selon les cas.

Jean-Luc Mélenchon obtient quant à lui de 10 à 13% des intentions de vote, Nicolas Dupont-Aignan de 3 à 7%, Cécile Duflot de 2 à 4,5%. Philippe Poutou ne dépasse pas les 2,5%, Nathalie Arthaud 2% et Jacques Cheminade 1%.

Résultat, dans toutes les hypothèses testées, ce sont les candidats LR (Alain Juppé ou Nicolas Sarkozy) et FN (Marine Le Pen) qui se qualifieraient pour le second tour.

L’enquête a été réalisée en ligne du 2 au 5 septembre auprès d’un « échantillon de 1.006 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus » selon la méthode des quotas.

Lire l’article depuis sa source : fr.sputniknews.com

Laisser un commentaire