Programme du théâtre régional de Tizi-WezzuAucune pièce en kabyle



TIZI-WEZZU (Tamurt) – Au moment où tamazight est soi-disant officialisée dans la constitution algérienne, et comme nous l’avons eu déjà à le déplorer ici-même, la réalité sur le terrain est tout autre. Et ce, à commencer par la région de Tizi-Wezzu censé être, avec Bgayet et Bouira, les bastions de l’animation culturelle et artistique en tamazight.

C’est ainsi que le programme de l’animation théâtrale spécial-enfants du théâtre régional Kateb Yacine, mis en place à l’occasion des vacances de quinze jours de printemps, ne comprend que des pièces théâtrales en langue arabe. Sur tout le programme qui s’étale sur quinze jours avec parfois deux présentations par jour, on ne trouve aucune pièce en langue amazighe. Même la pièce théâtrale produite par une troupe du théâtre régional Kateb Yacine de Tizi-Wezzu est réalisée en langue arabe et porte le titre de « Ali Baba ».

Le plan machiavélique d’arabisation du peuple kabyle par le pouvoir arabo-baâthiste d’Alger se poursuit donc même en direction des enfants de la Kabylie. Après le gala avorté de Cheb Yazid le 8 mars passé visant les femmes, ce sont les enfants qui sont ciblés cette fois-ci. Ainsi, tout au long de ces quinze jours, ce qui est proposé à Tizi-Wezzu, ce ne sont ni des pièces en kabyle, ni des pièces écrites par des dramaturges universels de renom à l’image de Molière, Voltaire ou Shakespeare. Nos enfants auront plutôt droit à des pièces non seulement de piètre qualité mais aussi dans une langue arabe classique imposée au peuple kabyle depuis 1962.

Les pièces en question portent des titres du genre : « Lahn wa amal », « Al mazrâa », « Bakou el maghrour », « Atfal el hadiqa », « Baia el douma », « sa atirou yawman ma » et la liste est malheureusement encore longue. Quant à ceux qui veulent voir des pièces de théâtre en tamazight au théâtre « Kateb Yacine » de la République algérienne démocratique et populaire, ils peuvent attendre Godot.

Lyès Medrati pour Tamurt

Source : tamurt.info / Lyes Medrati

Laisser un commentaire