Quand l’Algérie dame le pion aux Bleus



Comme Yassine Benzia, qui ce mercredi a officiellement choisi la sélection algérienne après avoir fait ses classes en bleu, plusieurs talents binationaux pourraient rallier la cause des Fennecs ces prochains mois au détriment de l’équipe de France.

Nabil Fekir a fait jurisprudence bien malgré lui. Alors que son choix en faveur de l’équipe de France il y a un an a pu être vécu comme une trahison en Algérie après les tergiversations du garçon et de ses proches, les talents franco-algériens qui à ce jour n’ont pas tranché prennent le temps de la réflexion avant de se prononcer, pesant alors chacun de leurs mots. Courtisé par la Fédération algérienne de football (FAF) alors qu’il a défendu le maillot tricolore des U17 aux Espoirs, Yassine Benzia, ainsi, ne s’est pas précipité dans sa décision, optant officiellement pour les Fennecs ce mercredi. Une bonne fois pour toute et sans partager ses états d’âme.

A 21 ans, l’attaquant formé à Lyon a pris de l’ampleur cette saison du côté de Lille, en particulier depuis que Frédéric Antonetti a succédé à Hervé Renard. Aussi Christian Gourcuff, le sélectionneur de l’Algérie, a-t-il rapidement tendu la main au joueur pour coiffer au poteau Didier Deschamps et la FFF. Or, la FAF ne compte pas s’arrêter en si bon chemin si l’on en croit les informations du journal algérien Le Buteur. Révélation bordelaise de la saison du haut de ses 19 ans, Adam Ounas notamment serait suivi de très près par l’ancien entraîneur du FC Lorient. « Pour l’instant, je reste chez les jeunes en sélection française, après on verra… Je n’ai pas fait de choix pour les A. J’attends une petite année encore parce que j’ai décidé d’abord m’imposer dans mon club », confiait récemment l’intéressé sur les ondes de RMC.

Convoqué chez les U20 tricolores en novembre dernier, le feu-follet girondin aurait déjà eu une discussion fructueuse avec Christian Gourcuff en début d’année selon Le Buteur, qui évoque clairement une préférence du gamin de Tours pour l’Algérie. Même penchant présumé pour Farès Bahlouli, autre produit de la formation lyonnaise qui plaît franchement à la FAF. S’il peine à trouver du temps de jeu àMonaco où il a été transféré l’été dernier, Christian Gourcuff ne cache pas garder un œil attentif sur le virevoltant milieu offensif, lui aussi international tricolore chez les jeunes depuis 2011. Autres cibles potentielles pour les Fennecs: le Toulousain Zinedine Machach, né à Marseille il y a 20 ans d’une mère algérienne et d’un père marocain et aussi courtisé par les Lions de l’Atlas, le Stéphanois Rayan Souici, 18 ans bientôt, suivi par Chelsea et déjà comparé à Paul Pogba, ou encore le Gunner Ismaël Bennacer, U19 chez les Bleus et à Arsenal mais déjà apparu en équipe première sous les ordres d’Arsène Wenger. Autant de joyaux bruts que Christian Gourcuff se ferait un plaisir de façonner. Et la balle n’est pas forcément dans le camp de Didier Deschamps…

Cliquez ici pour lire l’article depuis sa source

Laisser un commentaire