Qui est derrière les échauffourées de Souk El Tenine (Bejaia) ?



Un groupe de jeunes manifestants a procédé à la fermeture de la route nationale 9 à Souk El Tenine, dans la wilaya de Béjaia, aujourd’hui aux environs de 18h. Nos contacts sur place s’interrogent.

Rassemblés devant la station-service de la daïra de Set, les protestataires se sont pris au commissariat, se trouvant à quelques mètres. La police n’a, toutefois, pas réagi aux provocations des protestataires. Notre source nous informe qu’un renfort de sécurité est arrivé.

Le mouvement de protestation laisse perplexe par ses choix. « On s’attaque au commissariat de police. Pourtant on connait tous les policiers travaillant là-bas. Ils sont tous des enfants de Souk-El-Tenine. Ils sont tous des amis qui ne font aucun mal à la population, pourquoi les attaquer », s’emporte un citoyen avant de finir. « Leur but est peut-être de faire venir des renforts d’anti-émeutes».

« On ne sait pas qui s’attaque actuellement au commissariat, il fait noir », avoue un internaute sur les réseaux sociaux. « Il est quasi difficile à déterminer la cause des affrontements qui ont éclaté vers la fin d’après-midi ». Notre source parle de « gens étrangers à la ville ».

Arrestations à Béjaia

En revanche, dans la banlieue de Bejaia, « les policiers embarquent des jeunes sans distinction dans chaque coin et chaque quartier. Il y a un camion de CRS qui tourne en ville », nous fait savoir un témoin oculaire.

En outre, les affrontements avec les CRS se poursuivent dans plusieurs quartiers de la ville de Béjaia. A l’ouest, les émeutiers ont saccagé, ce matin, le bureau des impôts d’Akbou. La ville a enregistré d’autres dégâts matériels. La ville de Sidi Aïch n’est pas en reste. Les affrontements sont toujours en cours et le dispositif de sécurité a été renforcé.

A l’heure où nous écrivons ces lignes, de nombreuses sources locales se demandent qui sont derrière ces heurts particulièrement violents et qui a intérêt à voir saccager des biens ?

M. Outemzabt

Source : lematindz.net

Laisser un commentaire