Quito continue à compter ses morts



SéismeUn mois après le séisme, le bilan humain s’alourdit encore. Une cérémonie de commémoration a eu lieu à Perdernales.

L’Equateur a commémoré lundi le séisme qui a dévasté la côte Pacifique, le 16 avril, comme «la pire tragédie» depuis le tremblement de terre de 1949 qui avait ravagé la région andine. Le tremblement de terre de magnitude 7,8 a fait 661 morts et près de 29’000 sans-abri.

Un gigantesque drapeau de 150 m2 a été dressé à 30 m de haut sur le front de mer de Pedernales, épicentre de la catastrophe. «La douleur est immense, mais l’espérance est plus grande», a indiqué le président Rafael Correa sur son compte Twitter.

Le bilan pourrait cependant encore s’alourdir. Le ministre de l’intérieur, José Serrano, présent à Pedernales, a déclaré qu’«au niveau national il y a environ 700» morts.

Le cadavre d’une jeune femme de 23 ans a été extrait des ruines d’un centre commercial du port de pêche de Manta, situé au sud, 28 jours après le séisme, a annoncé le secrétariat de gestion des risques, en actualisant le bilan.

Réouverture des commerces

«De nombreuses personnes (…) ont récupéré leurs proches quelques heures après leur décès dans les décombres et les ont fait enterrer» sans en informer les autorités, a aussi expliqué José Serrano. Des analyses sont en outre en cours pour identifier d’autres corps sortis des décombres.

Sur le plan économique, José Serrano a précisé que «60% du secteur des micro-entreprises et petits commerces» de Pedernales ont pu rouvrir.

Angel Chicaiza, 60 ans, propriétaire d’un restaurant du bord de mer, proche de bâtiments détruits dont les pelles mécaniques retirent encore les gravats, confirme que l’activité reprend «peu à peu». «Les gens se remettent à leurs tâches quotidiennes. On sent un peu plus de courage», estime-t-il.

Des touristes reviennent aussi dans cette station balnéaire et prennent des photographies de l’immense drapeau dressé au-dessus des ruines. (ats/nxp)

Lire l’article depuis sa source : www.24heures.ch

Laisser un commentaire