Rebah Marzouk : Un artiste-peintre aux grandes ambitions



Rebah Marzouk est né en 1964 à Ikoussa, un village Kabyle situé dans la commune de Bouzeguène. Il est marié et père de quatre enfants. Il a exercé le métier de professeur de sciences naturelles au C.E.M de Sahel jusqu’à sa sortie en retraite.

Il adore la lecture, la randonnée, l’électronique mais sa grande passion reste la peinture. Il a commencé à dessiner et colorier vers l’âge de dix ans.

Deux ans plus tard, ses parents lui offrent sa première boite de gouache :

-« J’ai trouvé cette peinture plus maniable que les crayons de couleurs. C’est ma première découverte », dit-il.

-« Au fil du temps, je maitrisais de plus en plus le dessin au crayon et à la gouache, notamment le portrait et le paysage », ajoute-il.

En 1988, il passe son service militaire. Dans la caserne, il découvre la peinture à l’huile. Il peint une dizaine de tableaux qu’il offre à des amis en guise de cadeaux.

En 1932, il peint deux fresques et six tableaux pour encourager l’association culturelle de son village natal Ikoussa.

En 1994, il expose ses œuvres à l’église d’Azazga puis à la maison de la culture de Tizi-Ouzou.

En Juillet 2016, il a peint dix tableaux à la peinture à l’huile.

En Aout 2016, il découvre la peinture acrylique.

En Février 2017, il termine une collection de dix tableaux.

Le 03 Novembre, il expose ses tableaux à l’huile et à l’acrylique au village de Maraghna, dans la commune d’Iloula, dans le cadre du festival des arts plastiques.

Interrogé sur ses penchants artistiques, l’artiste affirme :

-« J’adore l’art figuratif car il utilise comme modèles des objets du réel.

L’art figuratif est souvent pensé en opposition à l’art abstrait.

Le portrait, le paysage, la nature morte… sont des exemples de genres figuratifs.

La renaissance, le baroque, l’hyperréalisme et le réalisme sont des exemples de styles artistiques d’un art figuratif réaliste. L’art figuratif peut également représenter un monde irréel et imaginaire.

Des mouvements comme l’expressionnisme, le symbolisme ou le réalisme s’inscrivent dans cette mouvance.

Le cubisme fait aussi partie de l’art figuratif qui porte un regard subjectif sur le monde réel. »

Interrogé sur les artistes aux quels il voue une grande admiration, Rebah Marzouk répond :

-« J’admire Van Gogh, Leonardo da Vinci, Caravage, Rembrandt, Velázquez… »

Interrogé sur ses thèmes de prédilection, l’artiste répond :

-« J’aborde dans mes tableaux les paysages Kabyles, la nature morte, les us et coutumes Kabyles, les événements d’actualité qui secouent le monde… »

Interrogé sur ses sources d’inspiration, il répond :

-« La vie quotidienne et la nature sont mes sources principales d’inspiration. »

Interrogé sur les problèmes qui freinent l’épanouissement de l’artiste en Algérie, Rebah Marzouk répond :

-« L’état algérien ne manifeste aucune considération pour l’artiste. Les matériaux sont très chers, les ateliers de travail sont inexistants, les espaces pour les expositions sont rares et bureaucratisés… »

Interrogé sur ses rêves et ses ambitions, l’artiste affiche son optimisme :

-« Malgré les entraves de toutes sortes, j’ambitionne d’atteindre un haut niveau de perfectionnement dans la maitrise des arts plastiques. »
Par Hammar Boussad.

One thought on “Rebah Marzouk : Un artiste-peintre aux grandes ambitions

Laisser un commentaire